Éco-Business

Groupe Al Omrane : 4,3 MMDH d’investissement pour 2021

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Groupe Al Omrane a pu maintenir le même rythme d’investissement en dépit des circonstances exceptionnelles, un investissement total est prévu pour une enveloppe estimée à 4,3 MMDH.

Le Conseil de surveillance du Groupe Al Omrane, s’est récemment tenu sous la présidence du chef de gouvernement Saad Dine El Otmani. Cette réunion a été consacrée à l’examen du bilan d’activités du groupe, ses réalisations et ses perspectives pour l’avenir. À cette occasion, El Otmani s’est félicité des mesures prises par le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, ainsi que des efforts déployés par le Groupe Al Omrane et l’ensemble des intervenants pour faire face à la conjoncture exceptionnelle imposée par la pandémie de la Covid-19 et d’en atténuer les effets. El Otmani a souligné que le «groupe a pu maintenir le même rythme d’investissement en dépit des circonstances exceptionnelles, un investissement total est prévu pour une enveloppe estimée à 4,3 MMDH et un chiffre d’affaires de près de 4,1 MMDH à la fin de l’année en cours.


Réorganisation
Le chef de gouvernement a mis en avant la proposition de fusionner les filiales des nouvelles villes au sein des sociétés régionales du Groupe Al Omrane, situées dans leur périmètre géographique, en réponse aux décisions et mesures gouvernementales et en application des recommandations du Conseil de surveillance pour adapter la présence territoriale du groupe avec le découpage régional du royaume. Pour rappel, cette fusion intervient suite aux orientations royales relatives à la réforme du secteur des Établissements et entreprises publics (EEP) afin d’augmenter leur rentabilité. De plus, El Otmani a rappelé la nécessité d’accélérer l’achèvement de l’élaboration d’un nouvel accord pour mobiliser le foncier public afin de promouvoir le logement social et le logement destiné à la classe moyenne. Pour ce qui est des stocks, El Otmani a insisté sur l’importance d’accélérer le processus de liquidation du stock accumulé dont la valeur brute est estimée à 18 MMDH. Selon lui, «cela constitue un fardeau affectant l’équilibre financier du groupe et qui signifie aussi que de nombreuses catégories ne bénéficient pas des projets qui leur sont destinés dans le cadre des programmes ciblés».

Liquidation des stocks
Il a, de même, appelé tous les membres du Conseil de surveillance à soutenir le groupe dans la liquidation de la partie du stock dont la cession dépend des partenaires institutionnels et qui constitue 28% du stock total, soit une valeur brute d’environ 6 MMDH. El Otmani a noté que le reste du stock, qui représente 72% d’une valeur brute estimée à 12 MMDH, reste tributaire des efforts du groupe en matière de gestion de sa commercialisation et de sa liquidation, appelant à mettre en place un mécanisme de transparence pour la gestion du stock à travers une plateforme numérique où sont obligatoirement exposées toutes les unités destinées à la commercialisation et qui permet aux citoyens intéressés la possibilité de consulter les offres et de choisir selon leurs besoins. «Le gouvernement apportera le soutien nécessaire au groupe pour lancer cette plateforme dans les trois prochains mois», a-t-il affirmé dans ce sens.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page