Éco-Business

Fès : coup de boost aux projets prioritaires !

Le conseil communal de Fès veut poursuivre la concrétisation des projets structurants pour la ville, dont notamment la SDR chargée de l’animation, l’organisation des manifestations et de la gestion urbaine et la SDL «Fès mobilité et déplacements urbains». Le Conseil compte également valider un projet de partenariat avec MASEN pour renforcer la position de la ville dans le domaine de la transition énergétique. 

Après une session houleuse, marquée par le boycott des partis d’opposition, notamment le PJD et le FDD, Abdesselam Bekkali, maire de la ville de Fès, se prépare pour mener la session de mai dans des conditions meilleures. Lors de cette assemblée, les membres du Conseil communal comptent poursuivre la concrétisation des projets lancés par le nouveau bureau.


Ces projets touchent, notamment, la validation du règlement institutionnel de l’accord portant sur la création d’une Société de développement régional (SDR) chargée de l’animation, l’organisation des manifestations et de la gestion urbaine. Il s’agit aussi du règlement institutionnel de la Société de développement local (SDL) baptisée «Fès mobilité et déplacements urbains».

Cette dernière, qui entre dans le cadre de la mise en œuvre du plan de déplacements urbains (PDU) de la ville de Fès, aura pour but d’améliorer l’infrastructure des déplacements en ville et permettra à la commune de mettre en œuvre les projets du PDU, validé en 2019 et réalisé par un bureau d’études moyennant une enveloppe de 8 MDH.

Il faut préciser que le PDU de la ville prévoit la mise en service de deux lignes de tramway, un itinéraire de BHNS, des trémies, en plus de l’élargissement des voies et des rocades.

Pour mettre un terme à l’anarchie qui marque la halle aux poissons de la ville de Fès, la commune propose un nouveau projet de règlement interne dans ce marché. Cette infrastructure, construite en 2015 au cours du mandat de Hamid Chabat, est restée inexploitée pour non-conformité aux normes d’hygiène et de salubrité.

Suite à une étude du ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, il a été décidé de construire une nouvelle halle. Concernant les nouveaux projets, la commune compte valider une convention de partenariat avec MASEN pour renforcer la position de la ville dans le domaine de la transition énergétique.

Le Conseil communal programmera aussi des recettes supplémentaires au titre du budget de l’année 2022. Les membres de la commune auront aussi à valider, parmi les 22 points à l’ordre du jour de la prochaine session du conseil, un projet de création d’une Commission pour l’équité, l’égalité des chances et de l’approche genre, d’un partenariat avec le bureau d’étude ABEK-Strategy, ainsi qu’un partenariat avec la Wilaya, la société Al Omrane et l’Office national des oeuvres universitaires, sociales et culturelles (ONOUSC) pour le financement et la réalisation d’un projet de construction d’un nouveau restaurant et d’une cité universitaire à Fès.

Il sera également question de valider un projet de partenariat avec la société Al Omrane Fès-Meknès pour le financement du programme des bâtis menaçant ruine, puis un autre projet avec l’Agence de densification et la réhabilitation de la médina de Fès (ADER-Fès) pour la restauration du palais des congrès et du Complexe de l’artisanat. Cette session sera une occasion pour le nouveau maire de présenter le bilan annuel du Programme d’action communale (PAC) 2016-2021.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page