Éco-Business

Evolution trimestrielle en 2022 : l’indice des industries manufacturières hors raffinage se stabilise

Bien que l’indice des industries manufacturières hors raffinage de pétrole ait affiché une croissance de 3,1% et 1,8% respectivement au cours du troisième et deuxième trimestre de 2022, par rapport aux mêmes périodes de 2021, il s’est stabilisé, toutefois, à 110,8 et 110,9 durant le troisième et deuxième trimestre 2022. 

3,1%. C’est la hausse enregistrée par l’indice de la production des industries manufacturières hors raffinage de pétrole au cours du troisième trimestre 2022 par rapport à la même période de 2021. Toujours en comparaison avec l’exercice 2021, le même indice a affiché une évolution de l’ordre de 1,8% durant le second trimestre 2022 par rapport à celui de 2021. Toutefois, force est de constater, en se référant à l’évolution trimestrielle de 2022, que l’indice s’est stabilisé en enregistrant 110,8 points durant le second trimestre contre 110,9 points durant le troisième 2022. En se basant sur la dernière note d’information, émanant du Haut-Commissariat au Plan, relative à l’Indice de la production industrielle, énergétique et minière (IPIEM) du troisième trimestre 2022, cette évolution résulte des mêmes évolutions que le second trimestre 2022.

Il s’agit, notamment, de l’augmentation de l’indice de la production de l’industrie automobile à hauteur de 21,7%, en plus de celui des industries alimentaires (8,6%) et la fabrication de produits à base de tabac (18,8%). A cela s’ajoutent la prgression de l’indice de l’industrie pharmaceutique à hauteur de 23,4%, celui de la fabrication de produits métalliques (15,5%) ainsi que l’indice de l’industrie du cuir et de la chaussure (25,4%). Pour leur part, l’indice de l’imprimerie et la reproduction d’enregistrements a affiché une hausse de 23,2% ainsi que celui de l’industrie du bois (22%) et la métallurgie (6,9%).

En revanche, l’indice de la fabrication d’autres produits minéraux non métalliques a enregistré une baisse de 11,3%. La même tendance a été affichée pour l’industrie chimique, à hauteur de 5,5%, en plus de celui de la fabrication d’équipements électriques (13,2%). A cela s’ajoutent celui de l’industrie de l’habillement (6,7%) et celui du papier et carton (14,9%).

Par ailleurs, l’indice de la production des industries extractives a enregistré une diminution de 19%, résultant de la baisse de l’indice de la production des produits divers des industries extractives (19,7%) et de l’augmentation de celui des minerais métalliques (1,9%). Enfin, l’indice de la production de l’énergie électrique a enregistré, de son côté, une diminution de 0,2%.

Une augmentation de 1,8% au cours du deuxième trimestre 2022
Par ailleurs, la hausse affichée, lors de ce troisième trimestre, s’est inscrite dans la même tendance enregistrée au cours du deuxième trimètre 2022. Il va sans dire que l’indice de la production des industries manufacturières hors raffinage de pétrole a enregistré une progression de 1,8% au cours du deuxième trimestre 2022 par rapport à la même période de 2021.

Au même titre que le 3e trimestre, cette évolution a résulté, notamment, de la progression de l’indice de la production de l’industrie automobile de 16,8%, de celui des industries alimentaires (8,3%) et de celui de la fabrication d’équipements électriques (22,2%). Il s’agissait aussi de la hausse de l’indice de la métallurgie (18,5%), de celui de l’industrie du cuir et de la chaussure (23,2%), de celui de l’industrie des textiles (9,7%), de celui de l’imprimerie et reproduction d’enregistrements (25%) et de celui de l’industrie d’habillement (2,2%). En revanche, l’indice de l’industrie chimique a enregistré une baisse de 7,1%, de celui de la fabrication d’autres produits minéraux non métalliques (7,2%) et de celui du travail du bois (2,8%).

Par ailleurs, l’indice de production des industries extractives a enregistré une baisse de 15,6%, résultant de la diminution de l’indice de la production des produits divers des industries extractives (16,1%) et de la stagnation de celui des minerais métalliques. Par contre, l’indice de la production de l’énergie électrique a enregistré, de son côté, une croissance de 2,1% contrairement au 3e trimestre 2022.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page