Éco-Business

Évolution contrastée du crédit bancaire

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco
Les crédits à immobilier et à l’équipement ont connu une décélération./DR

Le crédit bancaire a enregistré une progression estimée à 1,3% en mars 2016, après 1,6% le mois précédent, relève Bank Al-Maghrib (BAM), dans une note relative aux indicateurs clés des statistiques monétaires pour le mois de mars 2016. 
Cette hausse, moins importante que celle du mois précédent, témoigne une fois de plus du ralentissement fluctuant du crédit bancaire. Ainsi, par objet économique, le ralentissement du crédit bancaire recouvre des évolutions contrastées de ses différentes composantes, fait remarquer BAM.


En effet, les crédits à caractère financier ont accusé un repli de 3,3%, après avoir progressé de 5% un mois auparavant, tandis que la baisse des facilités de trésorerie s’est atténuée de -4% à -1,2%, précise la Banque centrale. 

S’agissant des crédits à l’équipement et immobilier, ils se sont inscrits en décélération de 2,5% à 1,3% et de 0,9% à 0,7% respectivement. 

Quant aux crédits à la consommation, ils se sont accrus de 5,6% au lieu de 5,2% le mois précédent.

Par secteur institutionnel, le taux d’accroissement des crédits aux agents non financiers s’est inscrit en accélération à 1,8% après 1,1% le mois précédent. 

Cette évolution résulte de la hausse de 5%, après 1,6% des crédits alloués aux ménages et de la progression de 2% des prêts aux sociétés non financières publiques, après un recul de 0,3% un mois auparavant. En revanche, les crédits destinés aux sociétés non financières privées ont accusé un repli de 0,9% contre une hausse de 1,4% en février.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page