Éco-Business

Entrepreneuriat. Les junior-entreprises à l’honneur

Le Congrès national des junior-entreprises marocaines a soufflé le week-end dernier sa troisième bougie. Connu pour son riche menu, le rendez-vous est le point de rassemblement annuel des junior-entreprises et un carrefour de réseautage et de networking.

Événement phare pour celles-ci, le Congrès national des junior-entreprises marocaines, qui a soufflé ce samedi 19 décembre sa troisième bougie, s’est imposé en seulement trois ans dans l’écosystème entrepreneurial du continent. L’exclusivité de cette édition réside dans le volet digital. La CJEM s’est adaptée aux normes sanitaires induites par la crise sanitaire. Elle a par ailleurs choisi, en matière d’organisation, «un congrès hybride» qui s’est déroulé à la fois en présentiel, dans un grand hôtel de la place, et en ligne via la plateforme 3D. Objectif, réunir une plus large audience que les éditions précédentes, notamment des intervenants internationaux et la communauté mondiale des junior-entreprises. Un pari plutôt réussi, selon les organisateurs. Au menu, une conférence inaugurale ; l’occasion de débattre autour du thème choisi pour ce congrès, à savoir «La digitalisation et l’entrepreneuriat, entre challenges et opportunités». Elle est suivie d’une compétition intitulée «Crise Covid: Junior-Solution» impliquant 13 junior-entreprises. Sur la base d’une problématique d’actualité et de son étude, trois phases de conception, d’exécution puis d’exposition se sont succédé, durant lesquelles les équipes ont proposé leurs junior-solutions et contribué aux efforts nationaux de la gestion de crise du coronavirus.


Vitrine de l’écosystème entrepreneurial marocain
La visibilité à l’écosystème entrepreneurial marocain était l’un des objectifs du congrès. C’est pour cette raison que le Village des entrepreneurs était au cœur du programme. Il s’agit d’un rassemblement numérique de PME, TPE et startups marocaines dans des espaces d’exposition virtuels via la plateforme du congrès. Toujours dans cet esprit, et afin de favoriser la culture de l’entrepreneuriat, la Confédération des juniors-entreprises marocaines (CJEM) a intégré dans son programme l’activité CJEM Expertise, une session de partage de success-stories des experts de l’écosystème entrepreneurial marocain autour du thème «Entreprendre à l’ère digitale». «Créer ce point de repère annuel accueillant plus de 1.500 personnes témoigne de la force du mouvement et de sa forte volonté de faire avancer la jeunesse marocaine généralement, et la communauté des junior-entreprises particulièrement», souligne le management de la CJEM. Cet événement, soutenu par Intelcia, partenaire officiel du Congrès national des junior-entreprises marocaines, la Caisse centrale de garantie (CCG), partenaire Gold, ainsi que par l’Association marocaine des exportateurs (Asmex) et Casa Events Animations en qualité de partenaires institutionnels du congrès, n’est que la plus partie visible des activités de la CJEM. Fédératrice, la confédération défend le statut de junior-entreprise au moyen d’audits annuels toujours plus poussés et plus qualitatifs, mettant ainsi un point d’honneur à aider les junior-entreprises à occuper la place qui leur revient dans le paysage économique du pays. L’objectif étant de permettre aux structures de se développer, de se remettre en question et d’adopter un fonctionnement plus pertinent. La CJEM organise annuellement une caravane de contrôle et d’audit au profit de ses junior-entreprises adhérentes et récompense les efforts entrepris par celles-ci.

Khadim Mbaye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page