Éco-Business

Élections à la CGEM. Les huit sièges de Conseillers très convoités

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) remet en jeu les fauteuils des 560 grands électeurs qui composent ses trois collèges électoraux régionaux et ceux de ses huit représentants à la Chambre des conseillers, dans le cadre d’élections prévues les 7 septembre et 5 octobre prochains. En attendant les joutes, l’heure est au dépôt des candidatures. Les élus devront être de véritables militants de l’institution, au fait des enjeux auxquels l’entreprise marocaine fait face, et être représentatifs de la diversité du tissu économique. 

Le mercredi 18 août dernier a démarré le processus de dépôts des candidatures pour l’élection des collèges électoraux régionaux de la CGEM. D’ici le 7 septembre prochain, date prévue pour l’élection des grands électeurs, ces dirigeants seront fixés sur leurs candidatures.


Au terme de ces élections, ils seront, au total, 560 grands électeurs à composer les trois collèges électoraux régionaux de l’organisation patronale. Moins d’un mois plus tard, soit le 5 octobre prochain, ces grands électeurs joueront un rôle crucial lors de l’élection des huit conseillers ou représentants des employeurs qui siègeront au nom exclusif de la CGEM à la Chambre des conseillers, pour la mandature 2021-2027.

Selon nos informations, les intentions de candidatures se multiplient chez les patrons, dont plusieurs veulent descendre dans l’arène électorale au nom de l’organisation patronale. Ce qui annonce une rentrée mouvementée. Selon un analyste, «cet engouement témoigne d’une importante mobilisation et une volonté claire de la part des employeurs de faire entendre leurs voix au sein de l’institution législative».

Ces élections se dérouleront dans les 12 régions administratives du royaume et mettrons en jeu les fauteuils d’Abdelilah Hifdi, président de la Fédération nationale du transport (FNT), Neila Tazi, Fondatrice et présidente de «A3 Groupe», Abdelhamid Souiri, président de «Tube et Profil», Youssef Mouhyi, président de la CGEM Marrakech-Safi, Abdelkrim Mehdi, président CGEM Oriental, directeur général de la Société de Gestion du Fonds d’investissement (FIROGEST), Yassine Rhanmouni, président CGEM Souss Massa, Mohammed Salem Ben Massoud, Vice-président de la CGEM Sud, Laarbi Laraichi, Président de CGEM Tafilalet.

Rappelons que leur élection a connu un taux de participation très important qui s’est élevé à 92,58% des votants. Avant que les choses sérieuses ne commencent, la CGEM souligne que suite à la clôture, le 13 août dernier à 18h, de la phase d’inscription sur ses listes électorales générales, la période de soumission des candidatures aux collèges électoraux, relative aux trois circonscriptions électorales, prend fin le 25 août prochain, à la même heure.

Conditions d’éligibilité

Pour se porter candidat à l’un des trois collèges électoraux, plusieurs conditions d’éligibilité sont à remplir, à savoir être une personne physique de nationalité marocaine, membre direct de la CGEM conformément à l’article 7.1 des statuts, représenter légalement un membre inscrit sur les listes électorales générales de la CGEM ou à défaut, disposer d’un mandat de représentation du membre inscrit, représenter un membre en règle au regard des statuts et du règlement intérieur de la CGEM, avoir été, au 1er juillet 2021, membre de la CGEM depuis 2 ans révolues au moins, et enfin représenter un membre dont le siège social se situe au sein de la circonscription électorale. Il est à rappeler qu’il est interdit au même représentant de s’inscrire dans deux circonscriptions électorales différentes.

Approbation des comptes  relatifs à l’exercice 2020

Le 18 août dernier, la CGEM a tenu, par visioconférence en raison de la pandémie, son Assemblée générale ordinaire, sous la présidence de Chakib ALJ, afin de délibérer sur l’approbation d’une série de rapports relatifs à l’exercice 2020, à savoir le rapport moral, le rapport financier et celui du commissaire aux comptes.

L’AGO a également procédé à l’approbation des comptes et donné quitus à la présidence et au Conseil d’administration de la confédération. À l’issue de la séance, plusieurs résolutions ont été adoptées à l’unanimité, notamment l’approbation des rapports dans toutes leurs parties.

Le compte de produits et charges et le bilan 2020 ont également été approuvés. L’Assemblée Générale a décidé, sur proposition du Conseil d’administration, d’affecter respectivement 6,5 MDH au résultat de l’exercice 2020, 22,3 MDH au rapport bénéficiaire antérieur et 28,9 MDH au report à nouveau.

Pour ce est du «mercato» des commissaires aux comptes, l’AGO n’a pas jugé nécessaire d’effectuer un quelconque changement. «On prend les mêmes et on recommence». Prenant acte de l’arrivée à terme de la mission du cabinet Abdellatif El Quortobi SARL, représenté par Abdellatif El Quortobi, en tant que commissaire aux comptes, l’Assemblée générale de la CGEM a décidé de le reconduire pour trois ans, au titre des exercices clos au 31 décembre 2021, 2022 et 2023.

L’AGO a été suivie d’une assemblée générale extraordinaire (AGE) au cours de laquelle a été entérinée l’adaptation des statuts de la confédération à la loi organique 05.21, qui a introduit le principe d’accréditation au profit des organisations professionnelles d’employeurs les plus représentatives.

Modeste Kouamé / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page