Éco-Business

Éclairage public : le candélabre national protégé jusqu’en mars 2022

Après les tôles laminées à chaud et les tubes et tuyaux en fer ou en acier, c’est au tour des candélabres, supports métalliques destinés à l’éclairage public, de faire l’objet d’une mesure de protection provisoire face à l’accroissement des importations.

Les sociétés Marcont Structures et Afrique Light, représentant la branche de production nationale de candélabres destinés à l’éclairage public, peuvent pousser un ouf de soulagement suite à la décision du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique d’appliquer une mesure de sauvegarde provisoire sur les importations de ces supports métalliques conçus pour recevoir un ou plusieurs luminaires ou projecteurs à usage d’éclairage public. Valable 200 jours, la décision provisoire consiste en l’application d’un droit additionnel ad valorem de l’ordre de 25%, indique la Direction générale du commerce. Il faut dire que, depuis plusieurs mois, les deux opérateurs se plaignaient de l’accroissement massif des importations qui leur portait préjudice.

De ce fait, ils ont saisi la tutelle pour demander l’application de mesures «d’urgence» visant à les protéger face à cette situation. Selon les résultats de l’enquête publiée, il a été constaté que les importations ont, en effet, connu un accroissement massif, dans l’absolu et par rapport à la production domestique, et que l’évolution des indicateurs de la branche de production nationale montre une dégradation notable. En parallèle, les données récentes, portant sur la période de janvier à fin juin 2021, ont enregistré une hausse massive et préoccupante des importations.

Selon la tutelle, «cette tendance risque de se répercuter sur la production nationale de candélabres, laquelle subit déjà des dommage qui peuvent donc aller en s’aggravant et revêtir un caractère irrémédiable », selon les conclusions de l’enquête. D’où l’application par le ministère d’une mesure de sauvegarde provisoire, jugée nécessaire pour empêcher la détérioration de la situation.

Une hausse de 82% des importations entre 2015 et 2020
En terme absolu, les importations de candélabres, pour l’éclairage public, ont connu un accroissement massif de 82% au cours de la période allant de 2015 à 2020, évoluant de 8.285 tonnes en 2015 à 15.104 tonnes en 2020. Sur la même période, et en termes relatifs par rapport à la production nationale, les dites importations ont augmenté de 26%, passant de 87% à 110%. Enfin, suite à la publication de l’arrêté du ministre de l’Économie et des finances  n° 7009-21 du 2 août 2021, les candélabres destinés à l’éclairage public ont été catalogués dans une nouvelle nomenclature douanière et sont dorénavant classés à la position SH : 7308.90.10.00.1. 

Modeste Kouamé / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page