Éco-Business

Commerce et services : la fédération veut tout restructurer

Pour ses 60 ans d’activité, la Fédération du commerce et services lance une réflexion pour la restructuration des différents secteurs qu’elle représente. L’objectif est de répondre de manière ciblée aux besoins spécifiques de chaque activité.

Bouclant ses 60 ans d’existence, la Fédération du commerce et services (FCS) amorce un virage crucial par le lancement d’une importante réflexion stratégique. Celle-ci a pour projet de restructurer les différents secteurs et sous-secteurs d’activité qu’elle représente. L’on apprend ainsi, auprès de la présidence de la fédération, que le projet de cette restructuration ne date pas d’aujourd’hui. Il a été débattu à maintes reprises au sein du bureau de la FCS. «Le modèle d’une organisation plurielle avec plusieurs secteurs et sous secteurs n’est pas des plus optimaux et les objectifs ne sont atteints que partiellement», explique Bouchra Outaghani, présidente de la FCS.


Au fil des années, en effet, la fédération a grandi et s’est enrichie par la diversité et la transversalité des secteurs qu’elle représente. Elle compte aujourd’hui plus de 2070 membres, dont 64 associations professionnelles. Pour favoriser une évolution rapide et efficiente, les membres du bureau de la fédération ont remis sur la table cette réflexion en concertation avec les différents partenaires et associations professionnelles membres.

«Cette réflexion de restructuration permettra de répondre de manière plus ciblée et plus approfondie aux besoins spécifiques à chaque membre», affirme la présidente de la FCS.

Cette restructuration viendra ainsi répondre de manière plus ciblée et approfondie aux besoins spécifiques de chaque membre aux niveaux régional, national et même international. Le plan de relance réalisé par la FCS, selon une approche d’intelligence collective, inclut plus de 70 mesures à mettre en place pour redresser la situation des différents secteurs d’activité représentés. Aujourd’hui, la FCS considère cette restructuration nécessaire pour relancer les secteurs du commerce et des services à travers notamment des solutions plus pointues aux problématiques transverses, affirme-t-on. Dans cette dynamique, l’ensemble des membres de la Fédération ont été invités à contribuer à ce projet qui sera réalisé en concertation avec les différents partenaires et associations professionnelles au moyen d’un sondage qui sera prochainement lancé par la fédération. La méthodologie adaptée, qui sera déployée dans le cadre d’une large concertation, permettra d’élaborer une feuille de route pour la fédération, visant une plus large représentativité des acteurs regroupés au sein de la FCS dans les instances de la CGEM.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page