Éco-Business

Cigarettes de contrebande : la grande fraude

Alors que les recettes douanières sont en hausse par rapport aux années précédentes, l’entrée sur le marché national de marchandises de contrebande, notamment des cigarettes contrefaites, inquiète les soldats de l’économie.

L’actualité des douanes, ce sont les 5,4 MMDH de recettes additionnelles en 2021, mais pas seulement. Le taux de pénétration des cigarettes de contrebande sur le marché national, qui s’est établi à 1,91% en 2021, contre 1,37% une année auparavant, fait également parler de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII).


Selon celle-ci, les résultats de la 8e étude de prévalence des cigarettes de contrebande ont révélé que le taux de pénétration sur le marché national est en hausse, et cette légère recrudescence serait induite par les récentes augmentations des prix des paquets de cigarettes vendus par les tabagistes, explique la même source.

La stabilisation de ce taux (moins de 2%), pour la deuxième année consécutive, est le résultat de la mobilisation de la Douane aux côtés de la Police, la Gendarmerie Royale, les Forces armées Royales et les Forces auxiliaires ainsi que les opérateurs économiques concernés par la lutte contre ce fléau et ses répercussions néfastes sur la santé des consommateurs, indique l’ADII.

Les soldats de l’économie soulignent que les efforts en matière de lutte contre la contrebande ont été couronnés de succès.

«La pandémie de Covid-19, le renforcement des contrôles douaniers et le durcissement des sanctions à l’encontre des fraudeurs ont eu un effet dissuasif sur les activités de contrebande en 2021. La fermeture des postes-frontières de Bab Sebta et Bab Mélilia a également contribué à la diminution de ce phénomène, induisant même une augmentation des recettes douanières de 4 milliards de dirhams (MMDH)», a fait savoir l’ADII.

Par ailleurs, signale la même source, les services douaniers ont pu saisir des quantités considérables de marchandises de contrebande (tissus, articles d’habillement, chaussures de sport, quincaillerie, équipements électroniques, produits alimentaires, unités de tests de dépistage du Covid-19,…) d’une valeur estimée à 152 millions de dirhams (MDH) contre 242 MDH en 2020.

Par ailleurs, la Brigade nationale des douanes (BND) a réalisé 30 interventions ponctuelles et ciblées sur les différents canaux de fraude (axes routiers, dépôts de stockage de marchandises, unités de production clandestines,…).

Ces opérations de contrôle ont permis la saisie de marchandises de contrebande d’une valeur de 31 MDH, en plus du démantèlement d’une plateforme abritant 10 ateliers clandestins de fabrication de sacs en plastique prohibés et la saisie de 100 tonnes de produits finis et de matières premières ainsi que des machines servant à leur production.

Khadim Mbaye / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page