Éco-Business

Attijariwafa bank : 30 MMDH pour financer la TPME en 2022

Attijariwafa bank confirme son engagement en faveur du développement des TPME, en toutes circonstances. À ce titre, un budget de 30 MMDH sera déployé pour le financement des TPME.

Attijariwafa bank prévoit de mobiliser, en 2022, une enveloppe substantielle de l’ordre de 30 MMDH de financement en faveur des TPME. Dans le détail, le groupe bancaire explique que ce montant se déclinera en 60.000 nouveaux crédits, dans l’objectif «de permettre à ces entreprises de faire face aux besoins de fonctionnement, soulager leur trésorerie, maintenir, le cas échéant, les investissements planifiés ou encore lancer de nouveaux projets et ce, malgré une conjoncture difficile liée aux tensions géopolitiques au niveau international et au déficit pluviométrique au niveau national», apprend-on auprès de la banque.

En plus de cet engagement, Attijariwafa bank s’inscrit dans le déploiement des nouvelles mesures de «Tamwilcom», en réponse aux difficultés engendrées par la conjoncture économique actuelle, afin d’en faire bénéficier les entreprises ayant contracté des crédits garantis par les mécanismes «Damane Oxygène» et «Damane Relance», et celles ayant de nouveaux besoins de fonctionnement et des projets d’investissement.

La banque annonce, dans cette perspective, que «ces mesures concernent le rallongement -de 3 ans maximum- de la durée des crédits garantis par les mécanismes «Damane Oxygène» et «Damane Relance», et le relèvement des plafonds de garantie, par opération et par contrepartie, des dispositifs  «Damane Attasyir» et «Damane Istitmar». Un mécanisme particulier est également mis en place en faveur des opérateurs du secteur touristique, à travers le report des échéances de leurs crédits à moyen et long terme.

Pour rappel, le bilan de l’année 2021 fait état de l’octroi, par le groupe Attijariwafa bank, de 55.000 nouveaux crédits aux TPME pour un montant global de plus de 26 MMDH, dont 10,4 MMDH pour les TPE et 15,6 MMDH en faveur des PME. Ces financements ont contribué à la dynamique de relance des activités pour un retour au niveau d’avant-crise, malgré quelques disparités entre les secteurs, mais aussi à la concrétisation de nouveaux projets de création d’entreprises.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page