Sports

Les Lions de l’Atlas : Le compte à rebours démarre

 

L’équipe nationale de football dispute aujourd’hui son deuxième match préparatoire pour la Coupe du monde Russie 2018. Les choses sérieuses commencent…

Les Lions de l’Atlas se mesureront à la Slovaquie au Stade de Genève pour un deuxième match en vue de préparer la participation marocaine à la phase finale de la Coupe du monde Russie 2018. À J-14, ce deuxième match devrait permettra à Hervé Renard de faire tourner son effectif et tester de nouvelles pistes, surtout en attaque. Le premier match amical de cette phase de concentration disputé contre l’Ukraine, le 31 mai dernier, a permis au sélectionneur national de faire un état de l’effectif. Ce face à face s’est soldé par un score vierge.

Un test physique
La formation marocaine titularisée pour ce premier match amical a montré un engagement physique digne des matchs officiels, avec des moments de tensions entre les joueurs des deux formations. Le sélectionneur national montre sa satisfaction de l’engagement physique de ces joueurs : «Nous étions performants dans le pressing», souligne Renard, dans une déclaration à Arriyadia en fin de match. Le coach garde un seul regret. «Nous devons être efficaces devant les buts», insiste-t-il. Aucune des deux équipes n’est parvenue à faire la différence bien que les protégés de Renard aient mis plus d’intensité avec une meilleure occupation de terrain face aux «Jaune-et-Bleu» qui ont échoué à se qualifier au Mondial russe. Les plus importantes tentatives en première mi-temps ont été signées Hakim Ziyach, qui a notamment failli surprendre le gardien adversaire à la 25e minute, mais ce dernier a dévié le ballon vers le premier poteau.

L’entrée en jeu d’Achraf Hakimi, Amine Harith et Aziz Bouhadouz, lors de la seconde phase du jeu a donné plus de vigueur aux coéquipiers de Mehdi Benatia qui a été remplacé à la mi-temps. À la 83e minute, le milieu offensif d’Ajax Amestedam, Ziyach, a raté l’une des meilleures occasions du match, sur la surface de réparation, sans parvenir à vaincre le portier ukrainien. Le sélectionneur national a indiqué, lors du point de presse suivant le match, qu’il a souhaité faire «une revue d’effectifs avec quelques réglages». Le stade de préparation à Crans-Montana en Suisse se poursuit avec la rencontre d’aujourd’hui face à la Slovaquie et une dernière rencontre contre l’Estonie, le 9 juin à Tallinn, capitale de ce pays balte.
Placés au groupe B, les Lions de l’Atlas entameront le 15 juin à Saint-Pétersbourg les phases finales du Mondial face à la sélection iranienne. Ils devront livrer cinq jours plus tard leur deuxième match de poule contre le Onze portugais (20 juin) au stade de Loujniki de Moscou, avant de clore, le 25 juin, leur parcours du premier tour à Kaliningrad contre l’Espagne.

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page