Sports

Laver Cup : Entre tournoi prestigieux et concurrence déloyale

Ce week-end, les fans du tennis ont pu suivre la première édition de la Laver Cup, organisée à Prague en République Tchèque.

Nouvelle compétition hors ATP, la Laver Cup a été conçue par TEAM8, Tennis Australia et le businessman, Jorge Paulo Lemann. Pour rappel, TEAM8 est l’agence pilotée par Tony Godsick, l’agent de Roger Federer. Pour cette première édition, qui s’est déroulée sur un terrain dur totalement noir, la Laver Cup a opposé 2 équipes, l’Europe contre le reste du monde. La Team Europe, coachée par Bjorn Borg, défiera la Team World, emmenée par John McEnroe. Du côté des joueurs, le plateau est plutôt impressionnant avec Rafael Nadal, Roger Federer, Marin Cilic, Dominic Thiem, Alexander Zverev, Tomáš Berdych, Jack Sock, Nick Kyrgios, John Isner, Sam Querrey, Denis Shapovalov et Frances Tiafoe. Pour constituer ce plateau, les joueurs ont reçu bien évidemment une somme d’argent qui n’a pas été communiquée. Un éventuel prize money remis aux équipes et aux joueurs n’a pas fait non plus l’objet d’une communication de la part des organisateurs. Selon L’Équipe, «le prize-money serait de 250.000 dollars pour chaque joueur vainqueur, rien pour les vaincus». Pour la 1re édition de l’IPTL Show Tennis, lancé en 2014 et formaté pour séduire les fans et les sponsors, un chèque d’1 million de dollars avait été remis à la franchise vainqueur.


Pour cette édition, les principaux sponsors de la Laver Cup sont Rolex, J.P. Morgan, Mercedes, Moët & Chandon, Nike ou encore Wilson. Des marques qui sont, pour la plupart, des partenaires de Roger Federer. Pour cet évènement étalé sur 3 jours, la billetterie grand public était sold out en 24 heures, preuve d’un certain engouement populaire. Les premières places (catégorie 4) étaient proposées au prix de 38 euros par session. Du côté de l’offre VIP, 4 niveaux de package étaient proposés, allant de 1.100 euros pour les 5 sessions à plus de 3.100 euros. Sur place, une Fan Zone a été installée permettant aux fans de découvrir la nourriture locale et participer à diverses animations. Pour les fans français, la Laver Cup a été diffusée sur Eurosport et beIN SPORTS.

Ceux qui ont découvert le court pragois ont été littéralement soufflés. Le décor, inventé pour l’occasion, donnait presque l’impression de se trouver dans un jeu électronique. Les parties, elles, ont été disputées et n’ont jamais tourné à l’exhibition genre. Mieux, l’enjeu a tenu en haleine tout ce petit monde jusqu’au dimanche soir. Mais on est tout de même en droit de se poser des questions sur cette compétition qui n’a absolument rien d’officiel. Elle a rassemblé certains joueurs qui avaient snobé la Coupe Davis quelques jours plus tôt et aussi des éléments qu’auraient bien voulu pouvoir se payer quelques tournois ATP qui sont en mode survie, comme celui qui se déroulait à Metz aux mêmes dates. De plus, on peut aussi se demander si la démarche de Federer et de son clan est bien loyale, par rapport à un circuit ATP auquel il doit sa gloire. Car l’idole de tout un peuple, voire du monde entier, s’est mise en concurrence directe avec les compétitions traditionnelles et cela devrait se reproduire trois années sur quatre. La prochaine Laver Cup est déjà programmée aux mêmes dates, à Chicago en 2018, et ne devrait être mise sur pause que les années olympiques. 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page