Partenaires

Industrie automobile : le groupe Renault Maroc entre dans une nouvelle ère

Encore une avancée pour Renault Group Maroc. Vendredi dernier, l’industriel a inauguré la «Presse XL High Speed», une presse d’emboutissage offrant jusqu’à trois fois plus de performance comparée à une Presse XL standard. Une première en Afrique !

«Entre le Maroc et Renault, c’est une success-story qui se poursuit», annonce d’emblée Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du commerce, lors du lancement de la «xPresse XL High Speed». Installée à l’usine Renault de Tanger, la nouvelle ligne d’emboutissage de haute précision technologique est une première en Afrique. Le coup d’envoi a été donné, vendredi dernier, par le ministre de tutelle et Mohamed Bachiri, directeur général de l’usine Renault Tanger, coordinateur du pôle industriel Maroc et directeur de Renault Group Maroc. «Aujourd’hui, nous en célébrons une nouvelle étape avec le lancement de la mise en place de la ligne d’emboutissage «Presse XL High Speed», première en Afrique et cinquième à l’échelle mondiale, ainsi que la production du 2.2 millionième véhicule à l’usine Renault Tanger», indique Ryad Mezzour, «Ce sont des projets d’envergure qui ont réussi à défier les contraintes de la crise sanitaire et celles des composants électroniques, grâce à la mobilisation de tous, à savoir: acteurs automobiles locaux, particulièrement le Groupe Renault Maroc, les pouvoirs publics et les différents partenaires et opérateurs du secteur», poursuit le ministre. Cet outil de haute performance industrielle est capable d’emboutir jusqu’à 21.000 pièces par jour, à une vitesse de 18 coups par minute. Ainsi, la «Presse XL High Speed» offre jusqu’à trois fois plus de performance comparée à une Presse XL standard. Avec ses performances exceptionnelles et sa compatibilité avec l’acier et l’aluminium, ce nouvel outil permettra de fabriquer des pièces d’emboutissage, telles que les côtés de caisse ou les portes, pour les modèles Dacia Sandero et Lodgy, et Renault Express.


Ce nouvel outil industriel fabriquera des pièces d’emboutissage destinées aux deux usines du groupe au Maroc, Tanger et Casablanca, mais aussi pour d’autres usines du groupe Renault à l’international. La «Presse XL High Speed» s’inscrit dans le cadre du développement de l’Ecosystème Renault et vient renforcer l’intégration locale de pièces d’emboutissage. «Avec le lancement de la Presse XL High Speed, nous continuons de faire évoluer notre outil industriel vers plus de technologie et plus de performance. Cette nouvelle presse vient renforcer davantage la compétitivité de Renault Group Maroc tout en préparant notre dispositif industriel pour l’avenir», souligne Mohamed Bachiri, patron de Renault Group Maroc. En effet, elle contribue également à la montée en puissance technologique de la base de production marocaine du groupe.

«Avec l’industrialisation de nouveaux modèles de véhicules au Maroc, dont les véhicules électrifiés, le secteur automobile marocain entre à pas sûrs dans une nouvelle ère de son histoire marquée par la montée en puissance des compétences, de la technologie et de la décarbonation», avance, pour sa part, Ryad Mezzour.

Cette nouvelle acquisition du groupe s’inscrit parfaitement dans sa stratégie de développement au Maroc. En effet, Renault Group Maroc et le ministère de l’Industrie et du commerce ont signé une convention qui fixe de nouveaux objectifs pour le développement de l’écosystème Renault. Cette dernière porte l’objectif de sourcing local à 2,5 milliards d’euros, dès 2025, et une cible de 3 milliards d’euros. Le groupe s’est également engagé à porter son taux d’intégration à un objectif cible de 80% à terme. La cérémonie, ayant connu la participation des officiels de la région, a été suivie d’une visite des installations industrielles de l’usine et en particulier le dispositif environnemental de l’usine de Tanger. Il s’agit d’une innovation mondiale dans le processus de production automobile. Mise en place dès le lancement de l’usine en 2012, la chaufferie biomasse permet d’approvisionner l’usine en énergie nécessaire au process industriel en utilisant des résidus de bois et de noyaux d’olives, un véritable réseau énergétique à très faible impact environnemental. Première usine dans l’industrie automobile mondiale conçue pour atteindre zéro émission de CO2 et zéro effluent industriel, l’usine Renault de Tanger contribue pleinement au développement durable de la région. Elle s’inscrit également en parfaite synergie avec la stratégie du Royaume de développer les énergies renouvelables et préserver l’eau.

Tilila El Ghouari / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page