Opinions

Rêvons plus grand

Dans la suite logique de sa montée en puissance sur les plans africain et international, le football marocain sera à l’honneur en 2025.

Le Royaume vient, en effet, d’être désigné à l’unanimité en tant que pays hôte de la 35e édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025), à l’issue de la réunion des membres du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF). Il y avait longtemps, très longtemps même, que le Maroc n’avait pas organisé cette prestigieuse compétition.

Cela avait été le cas une seule fois, en 1988, soit deux ans après l’épopée de 1986 où les Lions de l’Atlas étaient devenus le premier pays africain à se hisser en huitième de finale d’une Coupe du monde, battus de justesse par l’Allemagne. C’était la belle époque ! Cette année-là, les Marocains avaient été difficilement stoppés en demi-finale face au Cameroun, futur vainqueur.

La symbolique est encore plus forte aujourd’hui. Le Maroc, désormais 13e équipe mondiale au classement FIFA, est candidat pour l’organisation du Mondial 2030, avec l’Espagne et le Portugal.

Cette CAN 2025 sera donc un événement bien plus important qu’il y paraît pour le football national. Cinq fois candidat malheureux à l’organisation de la compétition internationale (1994, 1998, 2006, 2010 et 2026), notre pays espère devenir, enfin, le second pays du continent, après l’Afrique du Sud en 2010, à accueillir un Mondial.

Le président de la CAF, Patrice Motsepe, a assuré que la candidature du Maroc se faisait «au nom de tout le continent africain». Avec l’appui de nos deux voisins ibériques et le soutien inconditionnel des pays africains, nous sommes donc en droit de rêver plus grand.

Hicham Bennani / Les Inspirations ÉCO


PLF/Médicament: « la fabrication locale est condamnée par cette mesure ! » (VIDEO)



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page