Opinions

Ramadan : la crise va t-elle toucher les assiettes marocaines?

Tout porte à croire que le ramadan, qui est à nos portes, risque d’être «light» pour bon nombre de ménages. Une sorte de régime forcé, sous le coup du renchérissement de plusieurs denrées, et dans l’attente des mesures d’atténuation de l’inflation promises par le gouvernement. Au menu, vient s’ajouter aussi la perspective de la hausse des produits agro-alimentaires intégrant du sucre dans leur processus de fabrication, puisque la question de la TIC sur le sucre est, aujourd’hui, posée sur la table.

Certes, les industriels l’estiment «contre-productive», mais est-elle pour autant inévitable? Les professionnels du secteur égrènent un chapelet d’arguments pour tenter de faire peser la balance du côté du maintien du statu quo, mais la décision semble déjà pratiquement actée. Il faut dire que la cherté généralisée réduit la marge de manœuvre et rend compliquée toute option. L’Exécutif défend sa volonté de vouloir orienter les recettes générées vers les catégories vulnérables et protéger la santé des citoyens, mais la pilule parait difficile à digérer du côté du tissu productif.

Eu égard à la conjoncture globale, il n’est pas exclu que d’autres mannes fiscales soient envisagées par le gouvernement. En attendant, de manière générale, il est fort probable que le faste habituel des tables marocaines, pendant les mois de ramadan, laisse place à une rationalisation de la rubrique des dépenses alimentaires, dans les budgets des ménages. Parce que c’est aussi dans cette catégorie-là que la jugulation reste encore possible.

LIRE AUSSI: Maroc: La date du début du Ramadan selon les calculs astronomiques

Le carburant, la santé, la scolarité… sont des dépenses qu’il est, en effet, quasi-impossible de zapper. Ne reste plus alors que l’alimentation, où la gestion d’un budget étriqué nécessitera d’alléger le panier des achats tout en traquant les bonnes affaires. C’est pour cela que plusieurs d’entre nous préfèreront certainement la jouer «diet».

Meriem Allam / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page