Opinions

Marrakech, Casablanca, Tanger…la semaine a été chargée

Aux quatre coins du Royaume, les événements s’enchaînent. Festivals, colloques, congrès… le covid semble être bien derrière nous. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’est visiblement plus un frein à notre économie. La semaine dernière, au Palais des Congrès de Marrakech, avait lieu, pour la première fois, le symposium de l’ISTAT EMEA. Une conférence internationale pour promouvoir l’aviation en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Ils étaient plus de 1.400 participants venus du monde entier ! Dans le même temps, Renault fêtait les 50 ans de la R5 à travers une belle exposition dans la ville ocre. Et toujours à Marrakech, deux jours après, Citröen présentait le C5 Aircross, un nouveau modèle.

Côté culture, le festival Tanjazz a attiré beaucoup de monde, avec une programmation d’artistes de renom. Alors que L’Boulevard a drainé, à Casablanca, une foule de jeunes grâce à des groupes marocains qui ont mis une ambiance de folie. Et ce n’est pas tout. Le nouveau concept du festival Oasis, Into The Wild, a démarré, vendredi dernier à Dakhla, avec des DJ internationaux.

Cette même semaine, la capitale économique a connu le grand retour des Impériales, après deux années de suspension. Grand-messe du brand, de la culture, des talents et du tech, l’événement a rassemblé le gratin national et international de la pub focalisant sur le Made in Morocco.

Et chez nous, à Horizon press, le cercle des ECO concoctait un débat en présentiel sur la digitalisation des entreprises avec la Société générale, Inwi et l’Ausim. D’autres événements comme Jazz au Chellah, Littératures itinérantes à Fès ou le FIFM à Marrakech, pour ne citer qu’eux, suivront d’ici la fin de l’année. Que de bonnes nouvelles pour un pays qui a repris une dynamique à plein régime !

Hicham Bennani / Les Inspirations ÉCO

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page