Maroc

Vaccin anti-Covid : près de 10 millions de doses, pour une première étape

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

C’est ce que révèle Azeddine Ibrahimi, le directeur du laboratoire de biotechnologie de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat.

Du nouveau sur le lancement, dans les prochaines semaines, de l’opération massive de vaccination contre la Covid-19, conformément aux hautes orientations du roi Mohammed VI. La campagne va porter, dans un premier temps, sur près de 10 millions de doses ! C’est du moins la quantité dont va disposer le Maroc, grâce à sa coopération internationale. L’annonce a été faite par Azeddine Ibrahimi, le directeur du laboratoire de biotechnologie de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat. Dans une interview accordée à la MAP, ce dernier explique que cette quantité est destinée au «départ de la campagne. C’est pourquoi, nous allons gérer ce nombre réduit de doses selon les priorités», a-t-il tempéré, avant d’ajouter que «cette gestion sera essentielle pour la suite, parce qu’elle ouvrira la voie à l’acquisition d’autres doses du vaccin».


Trois corps seront vaccinés en priorité
Autrement dit, le Maroc va se conformer strictement aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en matière de vaccination de masse. «Les prioritaires qui seront vaccinés sont le personnel de la santé, de la sûreté nationale et des autorités locales, parce qu’ils sont en première ligne dans la lutte contre la propagation du virus», explique Azeddine Ibrahimi. Par ailleurs, le directeur du laboratoire de biotechnologie de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat a cherché à lever le doute sur la fiabilité du vaccin. C’est ainsi qu’il a d’abord déclaré que «pour faire accepter un médicament ou un vaccin, il est obligatoire de passer par un processus d’autorisation qui est extrêmement sévère. C’est pourquoi, aucune firme ne va risquer de proposer un vaccin qui n’est pas très bon, parce que cela va ruiner tout son business».

Se faire vacciner, c’est aussi protéger les autres
Conscient que la communication est une chose essentielle avant toute campagne de vaccination de masse, afin de permettre aux gens de bien comprendre de quoi il s’agit, Azeddine Ibrahimi a ensuite ajouté, qu’«heureusement, nous avons cette culture de vaccination au Maroc, parce que le vaccin est un ensemble de technologies très anciennes qui étaient là et qui ont permis en fin de compte à tout le monde d’avoir une très bonne santé». Il a enfin lancé une invitation, en déclarant qu’«en tant que Marocain, j’invite tout le monde à se vacciner déjà pour la grippe saisonnière, surtout pour les gens qui sont en situation de précarité sanitaire. J’estime que tout le monde comprendra qu’il ne fera pas le vaccin uniquement pour lui, il le fera aussi pour les autres et j’espère que tous les Marocains vont s’impliquer dans cette campagne».

Aziz Diouf / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page