Maroc

UpM: Sijilmassi appelle à l’exploitation du potentiel de croissance

Le secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UpM), Fathallah Sijilmassi./DR

La région méditerranéenne est appelée plus que jamais à prendre conscience des opportunités et de l’énorme potentiel de croissance dont elle recèle, a affirmé, dimanche à Tanger, le secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UpM), Fathallah Sijilmassi.
Intervenant lors de la 12e session plénière de l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée (AP-UpM), Sijilmassi a insisté sur l’énorme potentiel de croissance que le renforcement de l’intégration régionale peut apporter. Il a ainsi mis en exergue la nécessité de répondre aux aspirations d’une jeunesse souvent qualifiée et qui mérite de meilleures perspectives d’emploi.

Outre les enjeux socio-économiques, la région méditerranéenne est confrontée à des défis majeurs, dont la menace du terrorisme et de l’extrémisme, les pressions migratoires et le drame des réfugiés, a fait remarquer Sijilmassi.

«Notre responsabilité est d’apporter une réponse volontaire et impliquée qui doit être, dans la mesure du possible, collective, si nous souhaitons donner du sens à la coopération régionale en Méditerranée et la consolider davantage», a-t-il indiqué.

Au cours des dernières années, l’UpM a développé une méthodologie de travail unique ayant engendré de premiers résultats positifs, a déclaré Fathallah Sijilmassi. Et de préciser que l’UpM compte à son actif 41 projets labellisés par ses États membres, dont 22 sont déjà en cours de mise en œuvre, notamment au Maghreb et au Mashreq où la majorité des projets sont développés, mais aussi dans les Balkans et au sein de l’Union européenne (UE).

La dimension territoriale est essentielle pour la promotion et le renforcement de l’impact des projets de l’UpM, a dit le responsable marocain. Et d’annoncer que l’union va appuyer l’organisation de la MedCOP22, prévue les 18 et 19 juillet à Tanger et la Convention des maires pour le climat et l’énergie dans la région euro-méditerranéenne.

Dans le document final de cette 12e session plénière de l’Assemblée parlementaire de l’UpM, les participants ont plaidé, dimanche à Tanger, pour davantage de coordination et de coopération en vue de lutter contre l’extrémisme et le terrorisme et de construire un meilleur ancrage interculturel méditerranéen générateur d’un développement partagé en matière de paix, de sécurité et de développement durable.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page