Maroc

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah : des formations à la sécurité nucléaire au programme

L’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès compte lancer, au cours des prochaines années, des programmes de formation dans les domaines de la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques.

La sécurité nucléaire et radiologique fait désormais partie du champ de recherche de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) de Fès. En effet, celle-ci a récemment signé une convention de partenariat avec l’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR) pour la mise en place de plusieurs programmes de formation dans les domaines de la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques. Signée par le président de l’USMBA, Redouane Mrabet, et le directeur général de l’AMSSNuR, Khammar Mrabit, ce partenariat permettra à l’université de former, au cours des prochaines années, un grand nombre d’étudiants dans les domaines de la sûreté et la sécurité nucléaires et radiologiques.


Il contribuera également au renforcement de la recherche scientifique au sein de l’université dans les domaines de la sûreté et la sécurité nucléaires, et ce pour pallier le manque enregistré en la matière au niveau national. «La convention signée permettra de développer des programmes qui couvrent les champs de la formation académique initiale des étudiants, la formation des formateurs, la veille scientifique et réglementaire et la coopération régionale et internationale», explique le président de l’USMBA. Notons que cet accord s’inscrit dans le cadre du programme de mise en œuvre des recommandations de la stratégie nationale de formation théorique et pratique dans les domaines de la sûreté et sécurité nucléaires et radiologiques, en particulier l’axe portant sur la sphère universitaire et académique. Selon les termes de la convention, le cadre de coopération vise la contribution au développement et au maintien des compétences en matière de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques, ainsi que les mesures à prendre au profit des étudiants et du corps enseignant de l’université de Fès dans les mêmes domaines.

«Plusieurs formations seront mises en place dans les domaines qui utilisent les rayonnements ionisants, dont la médecine, l’agriculture, l’industrie et la recherche, de manière à réglementer et contrôler l’utilisation de ces produits et en limiter les risques sur la société et la santé», précise Mrabit. Et d’ajouter : «Notre partenariat avec l’université de Fès permettra le renforcement des efforts pour mettre en œuvre la stratégie de l’agence en matière de formation en sûreté et sécurité, afin de répondre aux besoins identifiés aux niveaux national et régional».

Il sera également question de conduire de manière conjointe des travaux d’études et des recherches portant sur les thématiques liées à la sûreté et la sécurité nucléaires ainsi que leurs enjeux sanitaires et environnementaux, sociaux, juridiques et économiques, de contribuer au développement des cultures de sûreté et de sécurité nucléaires, mais aussi de développer des partenariats aux niveaux national, régional et international dans le domaine. Créée en 2014, l’AMSSNuR est un établissement public à caractère stratégique chargé de la réglementation et du contrôle des activités mettant en jeu des sources de rayonnements ionisants. Pour rappel, la mission principale d’AMSSNuR est de veiller au respect de la conformité de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques des activités et des installations mettant en jeu des sources de rayonnements ionisants aux dispositions de la loi n°142-12 et la réglementation y afférente, ainsi qu’aux engagements du royaume au niveau international. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page