Maroc

Une usine de dessalement de l’eau de mer voit le jour à Jorf Lasfar

L’usine de dessalement de l’eau de mer de Jorf Lasfar, réalisée au sein du complexe industriel, a pour principal objectif de couvrir les besoins additionnels du complexe en eau, créés par le développement de l’axe Khouribga-Jorf Lasfar, sans aucun recours supplémentaire aux eaux conventionnelles.


La réalisation de cette usine, dont la première phase, financé à 800 millions dirhams, a été inaugurée, aujourd’hui lundi, par le roi Mohammed VI, s’inscrit dans le cadre de la «Stratégie Eau» du groupe OCP. Elle allie rationalisation de l’utilisation de l’eau et satisfaction des besoins en eau des installations minières et industrielles du groupe.

Avec une capacité de 25 millions de m3/an (75.800 m3/ jour), cette usine développera à terme une capacité de traitement atteignant les 75 millions de m3/an. Dix millions de m3 annuels additionnels sont prévus dans le cadre de la deuxième phase, alors que la troisième étape de mise en service de cette usine rajoutera une capacité supplémentaire de 40 millions de m3.

L’eau produite répondra aux besoins en eau de la plateforme industrielle de Jorf Lasfar, le plus grand site au monde de valorisation de phosphate et dérivés qui regroupe un ensemble d’activités industrielles et portuaires, ainsi que des infrastructures de stockage, de conditionnement et de manutention.

En phase de construction, la première phase du projet a mobilisé 400.000 jours/hommes, dont 93% de ressources locales. Le chantier a accueilli 43 entreprises sous-traitantes, dont 33 sont nationales. L’usine de dessalement permettra, en outre, la création de 100 emplois permanents, lors de la phase d’exploitation.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page