Maroc

Un plan pour éliminer les facteurs liés à la leishmaniose cutanée

 


Dans le cadre des efforts de lutte contre la leishmaniose cutanée, un plan d’action a été mis en place par les autorités provinciales de Zagora, en coordination avec d’autres parties concernées, pour éliminer tous les facteurs liés à l’apparition de la maladie.

Le conseil provincial de Zagora, en coordination avec les différentes collectivités territoriales et la société civile, a mobilisé tout le matériel nécessaire dans la perspective de mener des campagnes d’hygiène et éliminer, dans une première étape, les points noirs où se cumulent les déchets au niveau des communes affectées par la maladie à l’instar de Tinzouline, Bouzeroual, Fezouata, Tamegroute, Roha et Tarnata, indique un communiqué de la province, rappelant les opérations de désinfection et d’hygiène lancées au niveau des Douars infectés, outre les actions de lutte contre les rongeurs avec le déploiement du blé empoisonné et ce en coordinations avec les agriculteurs.

Des campagnes de lutte contre les chiens errants ont été également assurées en plus des actions de sensibilisation de la population sur la maladie, les méthodes de prévention, de traitement et de lutte contre les vecteurs de la maladie.

La délégation provinciale de la Santé a, en outre ,initié des formations sur les techniques de traitement de la maladie, tout en dotant les centres de santé des médicaments nécessaires.

Selon la même source, des commissions médicales ont aussi effectué des visites de terrain dans différents groupements d’habitation, le but étant de sensibiliser les habitants sur la maladie, recenser les cas de leishmaniose et présenter les soins nécessaires aux personnes touchées par la maladie.

Le ministère de la Santé a indiqué dernièrement dans un communiqué que les campagnes de détection et de traitement gratuit de la leishmaniose cutanée, organisées depuis octobre 2017, se poursuivent toujours dans les différentes préfectures et provinces concernées par la maladie.

Ces campagnes ont porté, entre autres, sur des visites à plusieurs établissements scolaires dans la région de Drâa-Tafilalet où environ 128.730 étudiants ont été examinés et 1.420 cas de leishmaniose cutanée ont été diagnostiqués et pris en charge gratuitement dans les différents centres et établissements médicaux.

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page