Maroc

Trophée Hassan II de Golf: Une mise de 1,5 million d’euros

 
Les joueurs au practice du Royal Golf Dar Es Salam./DR

Épreuve de l’European Tour depuis cinq ans maintenant, le Trophée Hassan II de Golf a fait son retour au Royal Golf Dar Es Salam de Rabat, après 4 ans à Agadir. La dotation du tournoi est de 1,5 million d’euros.
 
Disputé en même temps que la Coupe Lalla Meryem, le Trophée Hassan II démarre demain, sur le parcours du Royal Golf de Dar Es Salam, pour sa 43e édition.

144 joueurs sont engagés dans ce tournoi doté d’un prize money de 1,5 million d’euros, dont des pointures de l’European Tour, comme Alexander Levy, Pablo Larrazabal ou Alejandro Canizares.

Les golfeurs nationaux, bénéficiaires de wild-card, ne sont pas en reste. Younes El Hassani, Fayçal Serghini, Amine Joudar et le jeune amateur, Yassine Touhami vont également arpenter les greens et fairways du Royal Golf Dar Es Salam, qu’ils connaissent bien, aux côtés des professionnels du circuit européen.

Sur le même golf, la 22e édition de la Coupe Lalla Meryem va se jouer, en même temps que le Trophée Hassan II. Côté marocain, les yeux seront rivés sur Maha Haddioui, seule Marocaine sur le Ladies European Tour, qui s’est fixé de réels objectifs, cette année. «Je vise un top 15. En plus, il y a beaucoup de points à prendre en vue des Jeux olympiques de Rio», confie-t-elle.

La Coupe Lalla Meryem est, elle, dotée d’un prize-money de 450.000 euros, la gagnante empochera 75.000 euros. Quant au vainqueur du Trophée Hassan II, il rentrera avec 250.000 euros.

L’aspect sportif de ces deux tournois est certes très important, mais le Maroc mise sur ces deux compétitions pour promouvoir le tourisme golfique, comme ont tenu à le rappeler la Fédération royale marocaine de golf et l’Association du Trophée Hassan II.

«L’ensoleillement du Maroc et son climat tempéré 10 mois dans l’année font du royaume un endroit rêvé pour la pratique du golf. Outre son positionnement géographiques, à 3 heures de vol des principales capitales européennes, le pays profite également de nombreux avantages pour capter une partie des revenus générés par le tourisme golfique mondial», ont-ils rappelé, ce mercredi, en conférence de presse.

En effet, le tourisme golfique génère annuellement un chiffre d’affaires de 25 milliards de dollars.

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page