Maroc

Très chers partis politiques

Les partis ont englouti 372 MDH en 2015. Des dépenses globalement justifiées, mais la Cour des comptes pointe du doigt un manque de rigueur dans la gestion de leurs justificatifs et dans la restitution de l’excédent au Trésor.


 

Les dépenses des partis ont atteint le montant de 372,92 MDH, dont 9,28 MDH ont fait l’objet des observations de la cour, soit environ 15,89% du montant global des dépenses de fonctionnement. C’est ce qui ressort du rapport d’audit publié aujourd’hui par la Cour des comptes sur les dépenses des partis politiques en 2015. Des dépenses qui couvrent leurs frais de gestion et les frais de l’organisation de leurs congrès nationaux ordinaires, ainsi que les pièces justificatives des frais engagés par ces partis et les syndicats lors de l’élection des membres de la Chambre des conseillers en octobre 2015.

Le rapport note que 29 partis ont produit des comptes certifiés par des experts comptables inscrits au tableau de l’ordre des experts comptables, contre 25 en 2014 et 18 en 2013.Il a été également constaté que huit partis n’ont pas procédé à la restitution au Trésor des sommes indues, relatives aux élections du 4 septembre 2015. Il s’agit du :

– Parti du Renouveau et de l’équité : 555.955,78 DH 
– Parti de la Gauche verte marocain : 679.480,26 DH 
– Parti de l’Unité et de la démocratie : 694.264,03 DH 
– Parti de l’Action : 676.222,77 DH 
– Parti du Centre social : 620.935,34 DH 
– Parti de la Réforme et du développement : 298.616,36 DH 
– Parti Démocrate national : 651.991,70 DH 
– Parti de la Renaissance et de la vertu : 298.507,50 DH

De l’argent à restituer à l’État

Les campagnes électorales des partis et des syndicats pour le scrutin du 2 octobre 2015 relatif à l’élection des membres de la Chambre des conseillers ont bénéficié de 50 MDH, répartis entre les partis politiques (30 MDH) et les organisations syndicales (20 MDH). La cour a constaté que 6 partis ont dépensé, à eux seuls, 91,46% du montant total déclaré par les partis, il s’agit du parti de l’Istiqlal (27,19%), du parti Authenticité et modernité (26,46%), du parti du Rassemblement national des indépendants (11,33%), du parti de la Justice et du développement (11,25%), du parti du Mouvement populaire (7,92%) et enfin du parti de l’Union socialiste des forces populaires (7,32%).

Par ailleurs, quatre organisations syndicales ont dépensé, à elles seules, 84,28% du montant total déclaré par les syndicats, il s’agit de l’Union marocaine du travail (29,91%), de l’Union nationale du travail au Maroc (26,46%), de la Confédération démocratique du travail (18,63%) et enfin de l’Union générale des travailleurs du Maroc (13,93%).

Cependant, les partis n’ont pas restitué un total de 4.110.640 DH alors que les syndicats doivent encore restituer au Trésor le montant de 5.190.000 DH.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page