Maroc

Transport maritime : Démarrage de la ligne Tanger-Motril

Mercredi, la compagnie FRS a mis en service mercredi sa liaison maritime reliant les ports de Motril et de Tanger Med. Une desserte réservée aux marchandises mais qui sera élargie au transport des passagers si les autorités marocaines lui donnent le feu vert.


Le port de Tanger Med est officiellement relié à Motril dans la province de Grenade. Le navire roulier «Kattegate» a fendu les flots hier mercredi à 11h en direction du port de Tanger-Med. La compagnie FRS qui exploite cette ligne et les autorités portuaires de ce petit port andalou ont annoncé fièrement la mise en service de cette nouvelle desserte. Comme nous l’avions souligné dans d’une précédente édition, la liaison sera dans un premier temps dédiée exclusivement au transport de marchandises (cf:www.leseco.ma). Concrètement, le navire larguera les amarres chaque jour à 11 heures, pour jeter l’ancre dans le port de Tanger avant d’entamer son retour à minuit. Le transporteur maritime table sur une capacité de transport de 20.000 camions par an. Il s’agit en effet d’environ 10% du total du trafic des lignes maritimes dans la zone du Détroit. De même, FRS nourrit l’espoir de lancer rapidement le transport des passagers. En effet, l’exploitation de la ligne pour le transport des passagers attend l’aval des autorités marocaines, attendu prochainement.

À ce moment là, un autre navire prendra le relais. Il sera doté d’une capacité de 70 camions et 1.000 passagers. Avec cette nouvelle ligne, FRS confirme sa suprématie sur le détroit de Gibraltar en matière de transport maritime entre le Maroc et l’Espagne. De son côté, cet établissement de la province de Grenade aspire à se frayer une place parmi ses consorts andalous. Le port de Motril veut se positionner comme le second port en termes de trafic de marchandises, après le mastodonte d’Algésiras. Un objectif réalisable en ce qui concerne le fret mais peu probable dans le cas du transport des passagers. La durée du voyage est estimée entre 7 et 8 heures, alors que le ferry rapide effectue la traversée à partir d’Algésiras ou Tarifa en moins d’une heure vers le port de Tanger-Med. Motril aura donc la tâche ardue pour convaincre les vacanciers de passer 7 heures en mer alors que la distance entre les ports de Motril et d’Algésiras est de 240km, dont 229 km d’autoroute.

De fait, la durée du trajet en voiture est d’environ 3h et son coût est de 31 euros, le péage de l’autoroute inclus, mais les dirigeants de la compagnie se veulent confiants. La ligne apportera «un support idéal à l’opération Traversée du détroit», a souligné Luis Mora du groupe FRS Iberia. Reste à l’entreprise à concocter des tarifs ad hoc pour cette ligne afin de voir les vacanciers se bousculer sur le quai. La concurrence est féroce entre les ports andalous. Outre l’emblématique port d’Algésiras, d’autres établissements veulent profiter de l’essor des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Espagne. C’est le cas par exemple de celui de Huelva qui a initié des pourparlers avec les ports de Casablanca et d’Agadir pour la mise en place de lignes directes. De son côté, Almeria ne cache pas ses visées sur la région orientale et attend sur du charbon ardent la mise en service du Nador West Med. 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page