Maroc

Transit 2016 : Les ports espagnols se frottent les mains

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Les autorités espagnoles et marocaines en charge de l’opération transit s’attendent à un nouveau record des voyagistes marocains de retour au bercail.


Les autorités marocaines et espagnoles finalisent les préparatifs pour accueillir les vacanciers marocains de retour au bercail. Dans une réunion de la commission mixte maroco-espagnole de la protection civile, tenue lundi dernier à Séville, les deux parties ont passé en revue le plan mis en place cette année pour garantir une édition réussie de l’opération Transit 2016. Le plus grand mouvement de déplacement de l’Europe vers l’Afrique se déroulera, comme il est de coutume, du 15 juin au 15 septembre prochains. La phase départ démarre le 15 juin et prend fin le 15 août, tandis que le retour est prévu du 15 juillet au 15 septembre.

Contrairement aux dernières éditions, le ramadan n’aura pas d’incidence sur le déroulement de la traversée cette année. De son côté, l’Espagne se dit prête à accueillir cette édition, pour laquelle elle s’est préparée en organisant 30 réunions de coordination générales et provinciales. Fluidité et sécurité sont les mots d’ordre de cette opération dans sa dernière édition. En effet, les deux délégations marocaine et espagnole ont réitéré l’engagement, des deux parts, à assurer une traversée fluide tout en veillant sur le volet sécuritaire. Les autorités espagnoles estiment que le record historique de l’année dernière, où plus de 2,8 millions de vacanciers et 620.000 véhicules avaient traversé le Détroit vers le Maroc, sera légèrement dépassé durant cet exercice.

De son côté, le secrétaire d’État espagnol à l’Intérieur, Luis Aguilera, a appelé les différentes administrations participantes à cette opération à fournir le même effort et un engagement comparable à celui de l’année dernière. Cette année, l’opération promet des nouveautés. Selon le ministère de l’Intérieur espagnol, le temps d’attente pour l’embarquement sera réduit et d’après le plan spécial de la protection civile, la flotte sera renforcée les jours dits de fort transit. De ce fait, le comité étatique espagnol de coordination en charge de cette opération a estimé que les jours de haute affluence seront les 23, 24 et 25 août et du 29 au 31 juillet, ainsi que les deux premiers jours du mois d’août.

La Direction générale de la protection civile et des urgences a embauché 74 traducteurs et assistants sociaux, lesquels seront affectés aux ports participants à cette opération. De surcroît, le personnel des ports recevra deux sessions de formation spécifique sur la campagne de transit. Sur ce même registre, les ports espagnols du sud se frottent les mains à l’approche de cet événement.

Au port d’Almeria, les autorités portuaires tablent sur une croissance de 5,7% cette année. L’établissement d’Almeria, le second plus important port en ce qui concerne le trafic de passagers, espère accueillir 49.300 voyageurs et 11.350 véhicules durant cette édition, mais le gros lot du trafic est réalisé via le port d’Algésiras, lequel s’accapare 70% du volume des opérations durant cette opération. Outre ces deux ports, le passage des vacanciers marocains s’effectue aussi à travers le port de Malaga, Motril (Grenade), Tarifa et Alicante. La commission mixte a abordé également la question de l’interchangeabilité des billets et l’interdiction du passage des voitures via le port de Tarifa durant les jours considérés comme chauds. Des mesures qui se mettent en place lors des périodes de grande fréquentation des ports. Toutefois, les deux pays recommandent aux voyageurs de planifier au préalable leur déplacement et d’éviter au possible les jours critiques.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page