Maroc

Tourisme. Nord du Maroc : l’été s’annonce sous de bons auspices

Ce n’est pas encore le début de la saison estivale, mais les professionnels touristiques du Nord commencent déjà à retrouver le sourire après deux années de vaches maigres, en raison du Covid. Le retour de l’opération Marhaba et l’attractivité des villes balnéaires du Nord en été sont de très bons signes, selon le Conseil régional du tourisme (CRT) Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Nous avons de très bons signes et depuis deux à trois mois, les choses avancent bien. Nous sommes déjà sur des performances intéressantes par rapport à ce que l’on fait durant une année normale. Il y a une forte demande sur la région. Nous pensons que cela va continuer et que la saison estivale sera très intéressante».
C’est Souhail Khalis, secrétaire général du Conseil régional du tourisme (CRT) Tanger-Tétouan-Al Hoceima, qui fait ce point sur la saison touristique de l’été 2022. Celle-ci s’annonce donc prometteuse dans toute la région du Nord du Maroc.
Après deux années de Covid, qui ont fortement impacté l’activité, les professionnels espèrent enfin pouvoir «se rattraper». D’ores et déjà, le retour de l’opération Marhaba, dans son format habituel, est source d’espoir. Tanger, porte d’entrée pour les Marocains résidant à l’étranger qui reviennent par la route et via le transport maritime, espère capter de très nombreux touristes.
Tourisme domestique
Mais en dehors des MRE, la destination mise, comme d’habitude, sur le tourisme domestique, qui est son principal pourvoyeur de visiteurs. «La demande nationale sera au rendez-vous durant l’été. C’est le tourisme domestique qui a permis au secteur de tenir durant la phase du Covid. Cette année, cette demande sera encore plus importante. Il faut juste avoir de la capacité afin de l’accueillir dans les meilleures conditions», souligne le secrétaire général du CRT Tanger-Tétouan-Al Hoceima.
D’ailleurs, en termes de mise à niveau de la ville et de sa préparation pour la saison touristique estivale, les professionnels de la région sont satisfaits des nombreuses réalisations entreprises ces dernières années. Il s’agit, notamment, des travaux de restauration de plusieurs sites historiques et touristiques. «Il y a eu des choses qui ont été faites dans notre zone.
Les autorités ont profité de l’arrêt de la pandémie pour effectuer des travaux importants en termes de restauration du patrimoine historique, notamment dans l’ancienne Medina et la Kasbah de Tanger qui sont une vraie source de fierté. J’invite, justement, les visiteurs à programmer des visites sur ces lieux lors de leur séjour à Tanger», poursuit Khalis.
Tanger prend de l’ampleur
Selon le secrétaire général du CRT Tanger-Tétouan-Al Hoceima, «l’offre touristique se développe énormément dans la région, avec de nouvelles installations de projets d’envergure. Et ce, que ce soit dans les grandes villes (Tanger, Tétouan, Al Hoceima) ou dans les villes de taille moyenne (Ouazzane, Chaouen, Asilah,…) ». Mais dans cette amélioration d’ensemble, la ville du Détroit semble se distinguer.
«Tanger prend de l’ampleur, grâce au TGV notamment, et la ville accueille de plus en plus d’événements nationaux et internationaux», se réjouit-on auprès du CRT. Toutefois, certains défis se posent aux professionnels régionaux du secteur, touchant notamment à la main-d’œuvre.
«Le secteur a besoin de recruter. Les écoles avaient arrêté, par moments, leur offre de formation en raison de la crise sanitaire. Aujourd’hui, les établissements sont confrontés à des besoins importants en termes de recrutement, surtout l’hôtellerie, qui est à la recherche de bons profils, particulièrement difficiles à trouver», conclut le secrétaire général du CRT Tanger-Tétouan-Al Hoceima.
Mustapha Baitas
Porte-parole du gouvernement
«La conjugaison de plusieurs facteurs rassure quant à la réussite de la saison estivale cette année. Les efforts fournis par les équipes du ministère du Tourisme et celles de l’ONMT ont permis de sécuriser une bonne partie des nuitées».
Souhail Khalis
Secrétaire général du CRT Tanger-Tétouan-Al Hoceima
«L’offre touristique se développe énormément dans la région, avec de nouvelles installations de projets touristiques d’envergure. Et ce, que ce soit dans les grandes villes comme Tanger, Tétouan, Al Hoceima ou dans les villes de taille moyenne comme Ouazzane, Chaouen ou Asilah».
Hausse des arrivées touristiques : une tendance nationale ! 
Selon le gouvernement, l’activité touristique a affiché une évolution positive en ce début d’année 2022, favorisée par la réouverture des frontières nationales le 7 février dernier et l’amélioration de la situation sanitaire. Les arrivées aux postes-frontières ont ainsi enregistré un rebond de 215% durant les quatre premiers mois de 2022, pour atteindre 1,5 million de touristes.
La Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), qui relève ces chiffres, indique que cette hausse fait suite à une augmentation de 428% pour les touristes étrangers et de 129% pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE). Cependant, par rapport à la même période de l’année 2019, ce nombre reste encore en baisse de 59,5% (69% pour les touristes étrangers et 42,5% pour les MRE).

Abdellah Benahmed / Les Inspirations ÉCO



Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page