Maroc

Tourisme : Les opérateurs égyptiens en quête d’affaires au Maroc

Alors qu’elle recevait, en 2010, plus de 14 millions de touristes, l’Égypte peine aujourd’hui à redresser la barre. Pour remédier à cette situation les professionnels du secteur veulent dénicher de nouveaux marchés. De par son potentiel, le Maroc est dans le viseur.  

Lors d’une soirée organisée à Casablanca par l’ambassade de l’Égypte au Maroc, les opérateurs touristiques égyptiens ont exprimé leur forte détermination à convaincre le touriste marocain. En effet, l’ambassadeur, Ahmed Ehab Gamal El Din, a présidé cette cérémonie, qui avait pour objectif de lancer au Maroc la campagne promotionnelle : «C’est ça l’Égypte» (Hiya dy Messer). «L’Égypte a toujours eu de très bonnes relations avec le Maroc. Pour récupérer le touriste marocain, nous avons introduit une réforme globale du système de visa», explique l’ambassadeur qui affirme que l’objectif recherché, à travers cette campagne, est, justement, «le changement de mentalité sur la destination Égypte». À noter qu’en 2010, plus de 60.000 marocains ont visité le pays des Pharaons; un nombre qui a diminué de moitié en 2014.


Selon le président de l’Organisation de la promotion du tourisme, Sami Mahmoud, «le touriste marocain pourra profiter, en cette période, de plusieurs réductions au niveau des unités hôtelières, particulièrement, au Caire et à Charm El-Cheikh. Même les investisseurs peuvent profiter d’une exonération des impôts, pendant les 10 premières années de création de l’entreprise, avec un axe de rapatriement des bénéfices». Le responsable égyptien annonce, dans cette perspective, une visite en mars du ministre marocain de tourisme en Égypte. Une convention devrait être signée pour renforcer la coopération dans le secteur de tourisme.

La convention permettra, dans ce sens, d’encourager l’échange de savoir-faire et des expériences entre les deux pays, avec un focus sur les nouveaux marchés, tels que, la Chine, le Japon et l’Amérique latine. Au pouvoir depuis 2014, le gouvernement d’Abdelfatah Al-Sissi, a lancé de grands travaux dans le secteur de tourisme. Ceci dit, malgré tous les efforts, les perspectives du tourisme en 2016 sont incertaines, selon des professionnels. Pour récupérer sa position d’antan, le tourisme a, clairement, du chemin à parcourir.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page