Maroc

Tourisme : ce qu’il faut faire pour relancer le secteur (VIDEO)

Hamid Bentahar, PDG du groupe Accor Gestion Maroc, était « L’invité des ECO » durant le mois de Ramadan. Celui qui est également à la tête de la Confédération Nationale du Tourisme (CNT), a répondu aux questions de nos journalistes.

Dans ce grand entretien organisé dans les locaux d’Horizon press (Les inspirations ECO / Le Site info), Hamid Bentahar a fait le point sur la crise du tourisme au Maroc et dans le monde. Question importante : que faut-il faire pour booster le tourisme ?

Bentahar rappelle que depuis le mois de juillet, la CNT a proposé un programme collaboratif autour de trois thématiques: co-construction, compétitivité et durabilité. Il s’agit d’une feuille de route proposée par les acteurs du privé pour bâtir ensemble une industrie du voyage et de l’hospitalité, qui soit plus inclusive, plus forte, plus compétitive, plus durable et plus résiliente. L’objectif est de renforcer nos atouts et de passer à la vitesse supérieure.

« En fin d’année 2021, nous avons proposé 10 mesures pour un pacte de relance responsable. Quatre d’entre elles ont été activées, mais il reste encore à accélérer la mise en œuvre des six autres. Notamment l’aérien, car nous considérons que c’est le levier le plus important sur lequel il faut mettre l’accent pour démocratiser le voyage », déclare le patron du groupe Accor. « Il est nécessaire également, de stimuler la demande du tourisme interne  par la mise en place de chèques vacances défiscalisés, la régionalisation du calendrier des vacances scolaires, la Promotion, appui et incitation au développement d’une offre d’animation diversifiée et d’expériences familles de qualité adaptée au pouvoir d’achat des citoyens marocains ».

Et de conclure: « Des solutions qui existent depuis plusieurs années et dont nous devons accélérer la mise en œuvre. Il y a un travail en profondeur à faire au niveau d’un concept qui tient à cœur, à l’ensemble des professionnels, qui est le droit aux vacances. Aujourd’hui, nous avons seulement le droit au congé et nous voulons donner au Marocains le droit à de vraies vacances ».

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page