Maroc

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : les barrages à moitié pleins

Les retenues des barrages de cette région se sont établies, à ce jour, à 884,94 millions m3, soit un taux de remplissage de 51,36%, contre environ 1,21 milliard m3 durant la même période en 2021. Leur capacité totale est estimée à 1,721 milliard m3. 

La question des ressources hydriques préoccupe toutes les composantes de la société marocaine. Aussi, le niveau des barrages est-il scruté avec attention. Si les réserves sont en baisse, cela induit des effets néfastes pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation agricole.

Pour l’heure, la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima tire plus ou moins son épingle du jeu : les retenues de ses barrages, dont la capacité dépasse 1,721 milliard m3, se sont établies, à ce jour, à 884,94 millions m3, soit un taux de remplissage de 51,36%, contre environ 1,21 milliard m3 durant la même période en 2021, précise un rapport de la Direction générale de l’eau, relevant du ministère de l’Équipement et de l’eau.

Des niveaux disparates

Dans la zone de Loukkos, les retenues de Oued El Makhazine (province de Larache), le plus grand barrage de la région, ont atteint 449,4 millions m3, soit un taux de remplissage d’environ 66,8%, contre 632,2 millions m3 durant la même période une année auparavant, tandis que celles de Dar Khrofa se sont établies à 179,6 millions m3 (37,4%).

Concernant les retenues du barrage 9 avril (préfecture de Tanger-Assilah), elles se sont élevées à 49,5 millions m3, soit un taux de remplissage de 16,5%, tandis que ce taux a atteint 29,8% (8,7 millions m3) pour Ibn Battouta. Pour ce qui est du taux de remplissage de Moulay El Hassan Ben El Mahdi, situé dans la province de Fahs-Anjra, il s’est établi à 71,6% (16,8 millions m3).

Le rapport de la Direction générale de l’eau révèle aussi que le barrage Tanger Méditerranée de la province de Fahs-Anjra a atteint un taux de remplissage de 90,6% (19,9 millions m3),alors que ce taux a atteint 58,1% pour celui de Abdelkrim Al Khattabi, situé dans la province d’Al Hoceima (6,8 millions m3).

Dans la province de Tétouan, le barrage Nakhla a atteint un taux de remplissage de 100% (4,21 millions m3), tandis que ceux d’Acharif Al Idrissi et de Smir ont enregistré des taux respectifs de 82,7% (100,63 millions m3), et de 96,9% (37,7 millions m3). Pour ce qui est du taux de remplissage du barrage Jomoua (province d’Al Hoceima), il s’est établi à 14,5% (0,7 million m3), tandis que les retenues de celui de Chefchaouen ont atteint 11 millions m3 (89,7%).

Sami Nemli avec MAP / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page