Maroc

Tamesna : le plan d’aménagement sectoriel dans le pipe

L’Agence urbaine de Skhirate-Temara a lancé l’étude d’élaboration du plan d’aménagement sectoriel de Tamesna afin d’émettre des propositions respectant l’environnement.

Dans le cadre de la planification urbaine, l’Agence urbaine de Skhirate-Témara a lancé une étude consacrée à l’élaboration du plan d’aménagement sectoriel de Tamesna. L’ouverture des plis, dans le cadre de ce marché déjà lancé, aura lieu jeudi 18 février. Objectif de cette étude scindée en deux parties : élaborer un cadre réglementaire pour améliorer les conditions et les modes d’orientation et de maîtrise de l’urbanisation dans cette ville afin de mettre en adéquation les contraintes et les problématiques de l’aire étudiée. Parmi les contraintes liées à l’urbanisation de cette ville, on retrouve la mixité socio-spatiale inhérente à la non-identification des parcelles devant accueillir des logements sociaux à faible valeur immobilière ainsi que l’insuffisance d’équipements administratifs. Figurent également la taille et l’emplacement de certains équipements importants hors du périmètre de la ville (exemple de la gare ferroviaire), ainsi que la dépendance aux villes limitrophes pour tout ce qui est commerce et approvisionnement. C’est pour cette raison qu’il faut émettre des propositions d’aménagement compatibles avec l’environnement, mais aussi contribuer à la promotion de cette ville à court et moyen termes.


La ville s’étend sur 840 ha
La superficie sur laquelle porte l’étude correspond à la nouvelle ville de Tamesna, inaugurée par le roi Mohammed VI le 13 mars 2007. Elle est du ressort territorial de la commune de Sidi Yahya des Zaërs, qui est dotée d’un plan d’aménagement homologué le 12 février 2015. La création de la ville répondait alors à la volonté de donner naissance à des espaces pouvant accueillir de nouvelles populations et de résorber les bidonvilles, outre la réception de programmes intégrés d’habitat. Aujourd’hui, Tamesna s’étend sur 840 ha en vue d’accueillir 50.000 logements dont 10.000 unités dédiées au relogement des bidonvillois. Sa population est passée de 27.765 à 50.000 habitants dont 33,50% sont âgés de moins de 15 ans et 63,09% sont dans l’intervalle 15-59 ans. La voirie à Tamesna occupe 190 ha, soit 23% de la superficie totale de la ville. Enfin et dans le cadre de l’intermodalité, et afin d’assurer une liaison avec Rabat, une ligne ferroviaire longue de 7,5 km, reliant les gares de Témara et Tamesna, figurait déjà dans le plan d’aménagement de la commune de Sidi Yahia des Zaërs. 

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page