Maroc

Spécial Agadir: Planification. L’agence urbaine ne chôme pas

Le Schéma directeur d’aménagement urbain du Grand Agadir aborde la dernière étape de son homologation. Les équipes de l’agence urbaine se mobilisent sur plusieurs fronts pour accompagner le développement économique et social de l’agglomération.

Pas de développement économique sans planification urbaine. C’est dans cette optique que les services de l’Agence urbaine d’Agadir (AUA) mettent les bouchées doubles, afin d’accompagner cette dynamique en application des orientations du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’habitat et de la politique de la ville.


Le ressort territorial de l’agence revêt une importance considérable dans l’armature de la Région Souss-Massa. Ainsi, parmi les études prioritaires dans ce territoire figure le Schéma directeur d’aménagement urbain (SDAU) du Grand Agadir, document de planification stratégique visant à assurer un développement cohérent et harmonieux de l’agglomération.

Le SDAU du Grand Agadir aborde la dernière étape de son homologation. Partant de ce constat, les équipes de l’agence se mobilisent pour traduire ses orientations d’aménagement et de développement en plans d’aménagement (PA), afin de leur conférer une force d’opposabilité juridique, mais aussi en études spécifiques et opérationnelles, «actions chirurgicales» dans l’armature urbaine du Grand Agadir. Dans le cadre de la mise en œuvre des grandes options d’aménagement proposées par le SDAU, la priorité a été accordée, à la périphérie d’Agadir, au niveau du centre de la commune territoriale de Drarga, qui sera amenée à absorber l’extension future du Grand Agadir.

Drarga : un plan d’aménagement imminent le Plan d’aménagement de Drarga a été soumis, en août dernier, au Comité technique local et sera, dans les jours à venir, versé à la procédure de l’Enquête publique et de délibération communale. L’importance de ce document réside dans les grands projets économiques et industriels d’envergure régionale, voire nationale, qu’il intègre et projette.

Il s’agit de projets faisant partie du contrat régional signé devant le roi Mohammed IV, notamment la Zone franche, le Parc industriel intégré d’Agadir, le Parc Haliopolis-Agropole et la Cité des arts et des compétences. Aussi, le PA du centre de Drarga prévoit des zones susceptibles de redynamiser l’activité économique dans la commune en accueillant des activités diverses pouvant présenter une complémentarité avec le pôle industriel intégré.

La même importance a été accordée aux agglomérations connaissant une grande dynamique urbaine, telle la Commune territoriale de Lqliâa, dont le plan d’aménagement a été soumis au Comité technique local en février dernier. Les services de l’AUA s’apprêtent à le verser à la procédure de l’Enquête publique et de délibération communale.

Lqliâa : une zone logistique et industrielle parmi les options majeures de développement économique portées par ce document figurent les zones logistique et industrielle de Lqliâa.

Dans un deuxième temps, il a été question de doter les communes territoriales d’Inezgane et d’Aït Melloul en documents d’urbanisme.

Celles-ci occupent une situation géographique stratégique dans le Grand Agadir, et connaissent de fortes dynamiques urbaine et économique à rayonnements régional et national.

En parallèle, les services de l’AUA accordent une importance particulière aux centres émergents recensant un ensemble de facteurs de développement, capables d’encadrer la dynamique des espaces environnants.

Dans ce sens, l’AUA déploie efforts et moyens pour doter ces centres en documents d’urbanisme aptes à orienter et à promouvoir leur développement.

Ainsi, les PA des centres de Massa et de Sidi Wassay seront soumis prochainement aux Comités techniques locaux y afférents. De même, le PA du centre d’Imessouane Plage a été soumis à l’avis et à l’accord des services de l’Équipement et de l’Agriculture.

Aussi, les orientations d’aménagement des centres de Taghazout, d’Aït Amira et de Sidi Bibi ont été arrêtées et seront incessamment détaillées et finalisées dans le cadre de projets de plan d’aménagement. Concernant la ville d’Agadir, plusieurs études spécifiques et opérationnelles sont en cours d’élaboration par les services de l’AUA.

Agadir : le PA du nouveau pôle urbain l’aire d’aménagement du nouveau pôle urbain d’Agadir a un positionnement stratégique dans l’armature de l’agglomération, et constitue une opportunité foncière de répondre aux enjeux de développement et aux besoins de la ville en matière d’équipements et d’infrastructures. Bénéficiant d’une configuration urbaine valorisante, cette aire a fait l’objet d’un projet urbain préalablement concerté.

Celui-ci a donné lieu à un master plan général approuvé et concerté avec les différents services locaux organisant l’aménagement urbain de la zone, tout en prenant en considération ses contraintes et potentialités pour une action globale et harmonieuse.

Dans cette optique, le projet de plan d’aménagement en cours d’élaboration vise à décliner les orientations du projet qu’est la Cité de la santé, des sports et de l’urbanité, prédéfinies au moyen de projections réglementaires et juridiques reflétant une composition urbaine multifonctionnelle.

Ainsi, suivant les principes de multipolarité et de mixité fonctionnelle, le nouveau pôle urbain prend en compte les paramètres sociaux, naturels et économiques, et vise à renforcer le rôle de la ville en tant que métropole suprarégionale tout en développant de nouvelles vocations complémentaires au niveau d’une zone urbaine de qualité, offrant des espaces de recherche et de développement économique dédiés à l’investissement productif.

Quid du centre-ville d’Agadir ?

Le projet de plan d’aménagement sectoriel et de sauvegarde du centre urbain et du secteur touristique et balnéaire (STB) vise à mettre en place une vision réglementaire qui permettra d’encadrer le développement du centre-ville d’Agadir. Ce document s’articule autour de deux piliers importants : d’un côté le volet patrimonial, à travers un inventaire des composantes à haute valeur patrimoniale et la mise en place d’une approche d’intervention adéquate, et de l’autre, un volet accompagnant la dynamique actuelle, notamment les projets figurant dans le Programme de développement urbain d’Agadir 2020-2024. Ainsi, l’approche est centrée sur la mise en valeur du paysage urbain historique, afin de dévoiler un potentiel de développement à même de booster la dynamique socio-économique de la ville et d’appuyer un développement innovant et générateur de ressources, tout en protégeant l’intégrité et l’authenticité du patrimoine.

De ce fait, la réalisation du plan d’aménagement du nouveau pôle urbain, ainsi que du plan sectoriel et de sauvegarde du centre urbain et du secteur touristique et balnéaire, s’inscrit dans l’accompagnement de la grande dynamique que connaît Agadir.

Concernant la mise en œuvre des orientations du SDAU et du PDU 2020-2024, l’agence urbaine met en place les dispositifs urbanistiques actualisés nécessaires à la mise en œuvre de ces projets. De plus, l’AUA déploie les efforts et moyens qui s’imposent afin de généraliser la couverture de son ressort territorial en documents d’urbanisme, visant un taux de couverture de 60% à fin 2021. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page