Maroc

Soutien à la presse : El Ferdaous rassure

La tutelle s’engage à poursuivre le versement des salaires aux employés du secteur pendant trois mois supplémentaires, dans le cadre des mesures d’aide exceptionnelle.

La situation difficile des entreprises de presse en raison de la pandémie de Covid-19 a été au centre de réunions tenues lundi à Rabat entre le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous, et les représentants du secteur. Une réunion a été organisée, en effet, avec l’Association nationale des médias et des éditeurs (ANME) et une autre avec la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ). L’une des conclusions de ces réunions concerne la poursuite du versement des salaires aux employés du secteur pendant trois mois supplémentaires, dans le cadre des mesures d’aide exceptionnelle. La FMEJ a, par ailleurs, sollicité du département de la Communication le renforcement de la coopération pour résoudre certains problèmes pratiques et techniques au niveau de la gestion du versement de l’aide exceptionnelle. Représentant la FMEJ à la réunion avec le ministre, le président de la FMEJ, Noureddine Miftah, et son vice-président Mahtat Rakas ont rappelé la position exprimée par la Fédération auparavant à travers une note qui appelle au retour au système de l’aide publique ordinaire, conformément aux dispositions de la loi en vigueur et dans le cadre d’une démarche participative entre les autorités publiques et les représentants des éditeurs professionnels.


Le président de la FMEJ a présenté, devant le ministre, le contenu et les principe de cette position, relevant les dysfonctionnements résultant de la gestion des mesures d’aide exceptionnelle et les doléances exprimées par plusieurs journaux de la presse écrite et électronique régionales et nationales. Il a souligné à nouveau l’impératif de traiter ces problèmes en suspens et de créer des consensus larges et productifs entre tous les intervenants, afin d’encadrer l’aide publique ordinaire et ce, conformément à la loi, de manière à réaliser l’équité, la transparence et l’égalité et contribuer à une véritable mise à niveau des entreprises du secteur et à l’accompagnement de leur développement. En réaction aux positions et revendications de la délégation de la Fédération, le ministre a réaffirmé l’engagement du gouvernement à payer les engagements de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) liés aux salaires versés depuis juillet 2020, notant que les dossiers des ressources humaines bloqués auprès de la Caisse seront traités dans les jours qui viennent. L’engagement du ministre a également été formulé lors de la réunion avec les représentants de l’Association nationale des médias et des éditeurs. Informé des démarches de l’ANME souhaite entreprendre pour ouvrir le débat avec les grands groupes mondiaux (GAFA), El Ferdaous a promis de ne ménager aucun effort pour soutenir toutes les démarches que l’ANME souhaite entreprendre pour le développement du secteur et d’œuvrer en vue de continuer à soutenir les entreprises de presse durant les trois prochains mois. Le ministre s’est dit disposé à écouter les professionnels et à rester ouvert à leurs suggestions et positions, a poursuivi la FMEJ. La Fédération informe tous ses membres et l’opinion publique des conclusions préliminaires, réaffirmant son engagement à continuer à plaider auprès des pouvoirs publics afin de renforcer l’aide et l’appui au secteur et mettre en œuvre des programmes courageux et intégrés pour le réhabiliter et promouvoir la situation des journalistes.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page