Maroc

Souss-Massa : une SDR dédiée à l’innovation agricole

Le Conseil régional Souss-Massa, l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II, le ministère de l’Intérieur, la Chambre de commerce, d’industrie et de services et la Chambre régionale agricole ont décidé de s’associer dans la joint-venture «Innovation agricole». Cette société de développement régional sera dotée d’un capital de 5 MDH. 

Au total, la région Souss-Massa disposera bientôt de quatre sociétés de développement régional (SDR), si on compte la SDR Aghroud Aménagement, qui est toujours en attente d’activation pour la mise en œuvre de la future station balnéaire éponyme au nord d’Agadir. Au cours de la session extraordinaire tenue, jeudi dernier, à Agadir, le Conseil régional a validé le statut de la société «Innovation agricole» à la base de l’article 145 de la loi organique relative aux régions.

Dotée d’un capital de 5 MDH, elle sera créée par cinq actionnaires. Le Conseil régional Souss-Massa détiendra 49.992 des 50.000 actions. Le reste des part sest détenu par l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II – via le Complexe horticole d’Agadir (CHA) – qui disposera de 5 actions, le ministère de l’Intérieur, la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS-Souss-Massa) et la Chambre régionale agricole Souss-Massa (une action chacun).

Quatre principales missions
Dans le détail, la SDR «Innovation agricole» a mis le cap sur quatre principales missions au sein du ressort territorial de la région Souss-Massa en vertu de l’article n°3 définissant la raison sociale de cette nouvelle SDR. Le principal objectif concerne la gestion des projets pilotes relevant de la ferme expérimentale installée sur 25 ha au sein du Complexe horticole d’Agadir. Cette dernière constituera une plateforme régionale pour le transfert du savoir et des technologies dans le cadre de sa structuration afin d’accompagner la transformation du modèle actuel de production et de valorisation.

Pour rappel, ce projet fait partie de la Vision stratégique 2023-2033 du CHA qui englobe quatre autres structures d’appui déjà réalisées. Il s’agit, d’une part, du Centre d’excellence horticole et de l’incubateur dédié aux projets d’agri-business. Et, d’autre part, de la restructuration de la station expérimentale sous forme de ferme expérimentale sur 25 ha en plus de la création du consortium pour la recherche, le développement et l’innovation (RDI) dans le domaine agricole au sein de la région du Souss-Massa. La future SDR aura aussi pour vocation de développer un écosystème de l’innovation digitale agricole, de gérer des incubateurs et laboratoires relevant de la recherche scientifique ainsi que la réalisation et la gestion d’un musée agricole.

En attente du feu vert du ministère de l’Intérieur
Il est à noter que les financements de ces structures d’appui à la formation, à la recherche et à l’innovation sont déjà ficelés. Ils s’élèveront à 400 MDH avec un accord de financement de la part de la Banque mondiale. Par ailleurs, le futur Conseil d’administration de la SDR «Innovation agricole» sera chapeauté par le président du Conseil régional Souss-Massa.

Il sera composé, selon le statut de la société, de 3 à 12 membres. Après la validation du statut de la SDR «Innovation agricole» à l’issue de cette session extraordinaire, la société devra recevoir le feu vert du ministère de l’Intérieur et son visa avant l’immatriculation au registre du commerce. Une étape qui sera accomplie après la publication de l’extrait du procès-verbal contenant la décision du conseil d’administration de la future nomination du directeur général, et la tenue de la première réunion de l’assemblée ordinaire du conseil d’administration de la société.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page