Maroc

Souss-Massa : Le tourisme capte les investissements

Les projets d’hébergement et d’animation touristique validés en 2016 représentent plus de 55% du total des investissements.


Le CRI de la région Souss-Massa dresse un nouveau bilan des investissements dans le cadre du nouveau découpage régional après le transfert des  provinces de Ouarzazate, Tinghir, Zagora et Sidi Ifni  à d’autres territoires et l’intégration de Tata dans la région Souss-Massa.

À cet égard, le CRI   a validé, en 2016, un montant d’investissement  de l’ordre de 3,03MMDH, relatif à 205 projets d’investissement, permettant la création de près de 5.041 opportunités d’emplois. En comparaison avec 2015, la région Souss-Massa a enregistré une augmentation de  10% de ses montants d’investissements validés et ceci abstraction faite d’une évolution exceptionnelle, en 2015 due à la validation des 2e et 3e phases du projet de centrale électrique thermo-solaire d’Ouarzazate «Noor1» et «Noor2» qui sont intervenues au cours du 1er semestre   2015. Et, c’est le secteur touristique et de loisirs qui a capté les intentions d’investissements durant l’année 2016 au niveau de la région Souss-Massa. Preuve à l’appui, les projets d’hébergement et d’animation touristique validés au cours de l’année représentent plus de 55% du total des investissements engagés dans le Souss-Massa.

Le secteur des services, quant à lui, occupe la deuxième position en termes d’investissements engagés  avec une enveloppe qui dépasse les 504 MDH, soit plus de 16% des investissements validés en 2016. Il est suivi du commerce qui représente 11% du total des investissements. Concernant les créations d’entreprises, le CRI Souss-Massa a instruit 556 demandes de création d’entreprises en 2016, avec un montant d’investissement de 304 MDH générant 2.608 emplois. Les personnes morales représentent 86% des créations d’entreprises ayant transité par le CRI Souss-Massa avec une prédominance de la S.A.R.L qui représente 94% des créations de personnes morales. Quant au nombre total des demandes de certificats négatifs accordés en 2016, il est de l’ordre de 1.845. Par nature juridique, on relève que les S.A.R.L viennent en première position avec 70% des certificats accordés, suivies des personnes physiques avec 26% des certificats accordés. L’analyse du nombre de certificats attribués par secteur d’activité démontre que le secteur du BTP occupe la première place avec 28%, suivis du secteur des services qui représentent 23%. La troisième position est occupée par le secteur du commerce avec 21% des certificats accordés.

Le secteur de l’agriculture et de la pêche représente quant à lui 10% des certificats accordés, suivi des secteurs de l’industrie (9%) et du tourisme (9%). Pour ce qui est de l’activité minière, l’un des piliers de croissance au niveau régional, 265 autorisations ont été signées durant le 1er semestre 2016 totalisant un montant d’investissements de près de 172 MDH. Par contre, durant le second semestre, les demandes n’ont pas été traitées à cause de la nouvelle réglementation en cours de préparation. Les autorisations accordées relèvent essentiellement de la province de Taroudant avec 55% des autorisations accordées. La province de Tiznit occupe la deuxième place avec 26% des autorisations minières délivrées, suivie de la province de Tata avec 15% desdites autorisations.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page