Maroc

Sebta. Les Marocains sans visa, personæ non gratæ

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Les Marocains n’ayant pas de visa schengen ne peuvent plus entrer à la ville occupée de Sebta. Les autorités espagnoles ont décidé cette interdiction qui a pris effet depuis lundi 17 février courant.

Selon une source œuvrant dans les droits de l’Homme, les Marocains du Nord, ayant l’habitude d’accéder quotidiennement à la ville, “ont été fortement surpris par la mesure du gouvernement local de Sebta, sans que celui-ci ne prenne la peine d’en expliquer le motif”. La date de la réouverture du poste-frontière de Bab Sebta, permettant aux Marocains précités d’accéder de nouveau à la ville occupée, n’a pas non plus été annoncée.


Ce qui laisse dans l’expectative les porteurs de produits de contrebande, dont les “femmes-mulets”, désormais en chômage.

L’interdiction précitée pourrait être une riposte “au boycott économique imposé par le Maroc à l’encontre des professionnels de la contrebande vivrière”, croit savoir la même source.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page