Maroc

Refonte globale du concours d’accès au cycle normal 

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

 

Le Ministère de l’Intérieur a entrepris une refonte globale du concours d’accès au cycle normal de l’Institut Royal de l’administration territoriale, en y introduisant une série de nouveautés, et ceci, conformément aux directives du Roi Mohammed VI. 


La refonte globale de ce concours intervient en application des hautes instructions du Roi Mohammed VI, exhortant à la valorisation du capital humain et du système de recrutement du corps des agents d’autorité en ciblant les compétences qualifiées pour des postes de responsabilité, a indiqué dans une déclaration à la MAP, le gouverneur, Directeur du personnel d’autorité, Ghassane Gassab.

Les nouveautés introduites à ce concours stipulées dans un arrêté du ministre de l’Intérieur en date du 25 avril 2018 soulignent l’impératif de cibler davantage les candidats disposant de conditions physiques et psychologiques pour le poste d’agent d’autorité, d’une culture générale et de connaissances académiques, « surtout que la fonction d’agent d’autorité exige une mobilisation permanente, une présence sur le terrain, une communication pérenne avec le citoyen pour être à l’écoute de ses besoins, outre la consolidation de la politique de proximité et l’accompagnement de toutes les initiatives et les projets de développement économique, social et humain et ceux pourvoyeurs d’emplois », a souligné le gouverneur, Directeur du personnel d’autorité.

Selon Ghassane Gassab, le site électronique réservé à ce concours a connu l’inscription de 14.500 candidates et candidats classés selon le nombre de points obtenus via un système informatique appliquant les critères de présélection retenus dans l’article 4 du nouvel arrêté du ministre de l’Intérieur à savoir : l’expérience professionnelle, l’âge et les compétences scientifiques.

Dans une deuxième phase, a poursuivi le responsable, un total de 3.100 candidates et candidats, classés premiers selon les points obtenus ont été convoqués à déposer leur dossier de candidature pour qu’il soit examiné par une commission de présélection. Cette même commission a arrêté la liste définitive regroupant près de 2.000 candidats, dont 500 candidates, répondant aux critères requis pour participer aux épreuves écrites organisées ce dimanche à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales-Agdal.

 

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page