Maroc

Recrutement : les métiers de l’IT toujours aussi convoités

Sans grande surprise, le secteur de l’IT continue à accaparer les demandes de recrutement avec un niveau d’études supérieures. L’outsourcing, qui reste le premier recruteur, a perdu durant l’année sa capacité d’embauche tout en maintenant la première position. En revanche, les métiers de la banque gagnent du terrain. 

Les profils en informatique continuent de séduire les recruteurs. Un constat corroboré par un baromètre annuel effectué par Rekrute et qui affiche les profils les plus recrutés durant l’année 2022 en se basant sur les annonces publiées sur le site par les entreprises. Il en ressort que le secteur de l’informatique demeure le deuxième plus gros recruteur au Maroc. Preuve en est l’évolution des demandes de recrutement qui ont grimpé de 17% en comparaison à l’année 2021 pour compter 3.517 annonces diffusées. Toutefois, cette croissance est expliquée par la crise pandémique qui a contribué à l’engouement du e-commerce.

Le secteur le plus recruteur
Cependant, le secteur de l’IT accapare le tiers de la demande avec une concentration de l’informatique/électronique qui rafle 83% des fonctions IT les plus demandées, suivi de la fonction RH/personnel et formation à la place de la fonction Télécoms/Réseaux durant l’année précédente. Quant au niveau de la formation, les entreprises IT sont en quête de profils ayant un niveau d’études élevé. En effet, 80% des postes recherchés requièrent des profils bac+5, au lieu de 76% un auparavant. Les profils bac+3 et bac+4 représentent 16%. Les bac+2 ans ne sont demandés qu’à hauteur de 4%. L’autre critère de recherche concerne l’expérience. Sept profils demandés sur dix doivent avoir de 3 à 10 ans d’expérience. Les profils juniors, à savoir ceux qui possèdent moins de 3 ans d’expérience, ne représentent que 29% de l’ensemble des profils recherchés par les recruteurs.

En revanche, le comparatif avec 2021 indique qu’en termes de nombre de postes ouverts pour 2022, la tendance est à la baisse. Un écart de 33% a été constaté en un an d’intervalle, passant de 74.268 postes à 49.813 postes seulement. Cette décroissance est due principalement à la réduction de l’activité dans le secteur de l’outsourcing. Il s’est avéré qu’une baisse du régime de l’ordre de 56% a été enregistrée auprès des centres d’appel qui ont essentiellement misé sur la fidélisation des actifs au lieu de l’acquisition des nouveaux talents.

Dans le même sillage, le baromètre dégage un recul de 4% des offres d’emploi publiées. Le marché de l’emploi a connu une période d’accalmie après la vague de recrutement post-Covid qui a eu lieu pour pallier les démissions massives. Cette tendance à l’inverse a été constatée à partir du mois de juin. S’agissant du top 3 des secteurs qui recrutent le plus au Maroc, le classement demeure identique à celui de 2021. Et c’est le secteur de l’outsourcing qui se place en tête de liste, malgré un recul dans les recrutements, pour occuper ainsi 46% des postes ouverts au titre de l’année 2022, contre 72% l’année précédente. Le secteur des IT occupe le deuxième rang. Le secteur bancaire a décroché la troisième position.

Par ailleurs, ce dernier a triplé sa demande en termes de postes ouverts, en passant de 4% en 2021 à 12% en 2022. Les métiers de la banque ont ainsi gagné 6 places dans le classement. De façon globale, le top 10 des fonctions les plus recherchées s’est maintenu au même niveau. Par ailleurs, on note l’introduction dans le classement de la fonction achats/supply chain et de l’audit conseil. L’on constate également l’absence des fonctions télécoms et enseignement.

Dans la même perspective, à l’instar des métiers IT, les profils qui disposent d’un bac+ 5 ans restent les plus convoités, représentant ainsi 60% de la demande des recruteurs. Idem pour l’expérience dont 34% des demandes requièrent des profils ayant entre 3 et 5 ans d’expérience. Les débutants ne sont demandés qu’à hauteur de 10%.

Maryem Ouazzani / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page