Maroc

Réaménagement de la corniche d’Agadir : la mise à niveau de la plage relancée

La 1ere tranche des travaux d’équipement et de mise à niveau de la plage d’Agadir a été relancée par la SDL Agadir Souss-Massa Aménagement après l’évincement des deux sociétés soumissionnaires. Le nouvel appel d’offres lancé dans ce cadre sera octroyé en mars 2022.

Déclaré infructueux, l’appel d’offres relatif à la première tranche des travaux d’équipement et de mise à niveau de la plage d’Agadir a été relancé par la Société de développement local (SDL) Agadir Souss-Massa Aménagement. Ce marché, qui s’inscrit dans le cadre du réaménagement et de la revalorisation de la corniche de la baie et de la zone touristique d’Agadir, sera octroyé à partir de la mi-mars, date fixée pour l’ouverture des plis, après l’évincement des deux sociétés soumissionnaires, suite à l’examen de l’offre technique.

Ces travaux nécessiteront un délai de six mois alors que l’estimation du coût des prestations, établie par le maître d’ouvrage, a été révisée à la baisse, passant de 11,4 à 10,5 MDH, selon la SDL Agadir Souss-Massa Aménagement. La consistance de ces travaux porte sur l’aménagement de plusieurs accès menant à la plage d’Agadir ainsi que la réalisation de plateformes, en revêtement de bois, sous forme de passages dédiés aux piétons. Il est prévu, également, l’aménagement de terrains de sport sur sable (soccer beach et volley beach). Il s’agit aussi de l’aménagement lié à la réalisation d’ouvrages provisoires de franchissement des réseaux existants, d’ouvrages de protection contre le ruissellement, de soutènements et de promenades piétonnes en caillebotis. À cela s’ajoutent l’aménagement des toilettes publiques existantes et des douches, ainsi que l’édification des kiosques et structures en bois destinées aux postes de police et au beach guard. Les autres tranches porteront sur l’éclairage public, l’installation du système de vidéo protection, la réfection de la corniche et l’aménagement des espaces verts.

Les marchés adjugés
Dans la même zone, après l’activation de la mise à niveau du schéma de circulation et de la voirie du secteur touristique et balnéaire, l’aménagement des espaces verts de la zone touristique a été également entamé, notamment à travers la programmation de l’opération de réaménagement du jardin belvédère sur 2 ha. En effet, le premier lot lancé a concerné le génie civil et l’éclairage public du jardin en plus de la vidéo protection de cet espace vert. Ces travaux, qui se dérouleront sur huit mois, concernent essentiellement cinq composantes, notamment l’installation du chantier avec la démolition des constructions et ouvrages existants, la réalisation des terrassements généraux en plus des aménagements des chemins piétons, y compris les murs de soutènement et escaliers. S’y ajoutent aussi les travaux d’éclairage public et l’installation de télégestion et génie civil de la vidéo protection ainsi que la réalisation des travaux de construction de deux toilettes publiques. S’agissant de l’appel d’offres, afférent aux travaux d’éclairage public et d’installation de télégestion et génie civil de la vidéo protection et signalisation lumineuse tricolore (SLT), le premier lot concernant le Boulevard d’Oued Souss et ses artères périphériques a été adjugé à hauteur de 19,5 MDH à la société CEGELEC. Quant à celui du boulevard 20 Août et des artères périphériques, il a été octroyé à la société Lamalif Group pour 16.5 MDH. En outre, le marché des travaux de plantation, système d’arrosage et entretien de ces deux boulevards, et des artères périphériques, a été remporté par la société Espace Vert (Eve) à hauteur de 6,8 MDH.

460 MDH pour l’impulsion  à la zone touristique
Par ailleurs, le troisième volet du Programme de développement urbain d’Agadir, notamment l’aménagement urbain et l’impulsion de la zone touristique, englobe 11 projets au total. Ces derniers nécessiteront l’équivalent de 460 MDH dont 214 MDH d’engagements prévisionnels, durant cette année. Il s’agit, en plus des projets précités, de la mise à niveau de la Vallée des oiseaux, l’aménagement du musée de Timitar en plus de la réalisation du futur Eco Parc sportif de la corniche d’Agadir, sur la route d’Oued Souss, et du renforcement du mobilier urbain. Afin d’opérer ce relefting complet, le Parking Bijaouane deviendra un parking souterrain avec accès en contrebas et réaménagement de plusieurs places publiques.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page