Maroc

Publicité dans les médias : voici la recette des 10 premiers jours de Ramadan

Les investissements publicitaires, tous médias confondus, ont totalisé 407 millions de dirhams (MDH) durant les dix premiers jours du mois sacré de Ramadan, en hausse de 9,1% par rapport à une année auparavant, selon le spécialiste du traitement de l’information Imperium.

Traditionnellement, le mois de Ramadan génère de fortes audiences sur les différents médias, ce qui est à corréler à un changement d’habitudes de consommation, en nette augmentation pour les biens, les services et les médias, indique Imperium dans un communiqué, soulignant que ce contexte de Ramadan génère par conséquent des pics plus ou moins notoires des investissements publicitaires au Maroc.

Par parts de marché, la télévision, l’affichage, le digital et la radio enregistrent une augmentation plus ou moins forte, la télévision en tête, absorbant 63,2% de part de marché, avec une évolution de 11,9%, soit 257 MDH, précise la même source, ajoutant que ceci est à corréler à des parts d’audiences en forte augmentation pour les chaînes nationales durant ce mois de Ramadan (70% de part d’audience pour 2M et Al Aoula réunies dès le 1er jour de Ramadan).

L’affichage quant à lui enregistre une hausse significative de 12,5%, soit 18,2% de part de marché, pour 74 MDH, suivi du digital, qui connaît une augmentation de 8,2%, pour 5,4 % de part de marché, soit 22 MDH. Enfin, avec 44 MDH investis, la radio enregistre une hausse de 7,7 %, soit 10,8 % de part de marché.

Si la tendance générale dénote une dynamique de reprise de l’économie nationale, avec un classement des médias en termes de part de marché identique à 2021, la presse enregistre par contre une forte baisse de 39,7% avec 10 MDH, et seulement 2,5 % de part de marché, selon Imperium.

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page