Maroc

PSA Kénitra : Les sociétés ibériques stimulées

Des sous-traitants espagnols des composants automobiles de la région de Galice sont en prospection au Maroc afin de s’installer à proximité du prochain site du PSA à Kénitra.


Des sous-traitants de l’automobiliste Peugeot Citroën PSA cherchent à s’installer au Maroc, sur recommandation du groupe français. Selon des médias de la région de Galice, précisément à Vigo où se niche le site espagnol du fabricant français, plusieurs opérateurs de la filière des composants automobiles seraient en prospection dans la région de Kénitra, à proximité de la prochaine usine de PSA. L’industrie des composants et équipements automobiles de la région espagnole a besoin du constructeur automobile français pour tirer son épingle du jeu.

Cette dépendance s’est réduite à 50% dernièrement; toutefois, PSA continue d’être la garantie d’un meilleur futur pour les équipementiers ibériques. D’ailleurs, bon nombre de ces fournisseurs -une trentaine selon la presse locale- se sont déplacés vers le pays voisin, le Portugal, pour réduire les coûts et être compétitifs comme l’exigeait le groupe. À présent, le Maroc semble présenter plus d’avantages, d’autant plus que PSA y a élu domicile. Il semblerait que le fabricant français ait fait savoir à ses sous-traitants qu’il était préférable que 50% des composants et pièces utilisés dans sa nouvelle plateforme de Kénitra proviennent de cette région. Les fabricants espagnols indiquent avoir pris cette décision de s’implanter au royaume en partie grâce aux cadeaux fiscaux qu’offre le gouvernement marocain aux investisseurs étrangers. Depuis l’annonce de son lancement, le site marocain de PSA fait des jaloux chez les voisins ibériques. Les Espagnols s’impatientent, désireux de savoir quels modèles seront produits à Kénitra. Une chose est sûre: la concurrence entre les deux sites est à peine voilée, et la plateforme espagnole espère décrocher la production de nouveaux modèles, garantie de sa longévité.

À cet égard, le nouveau directeur de l’usine de Vigo, Yann Martin, qui devrait prendre ses fonctions début octobre, avait déclaré à la presse espagnole que le site de Kénitra constitue un challenge de plus. Le nouveau top management de l’usine Balaidos a lancé un message à ses collaborateurs en les appelant à «être les meilleurs afin que le futur continue à être entre [leurs] mains».

Dans le site de Vigo, PSA produit la nouvelle gamme des fourgonnettes Citroën, Peugeot et Opel, à l’horizon 2017. Début 2016, le groupe a annoncé un investissement de 1,8 milliard d’euros avec le concours de ses fournisseurs locaux espagnols pour le lancement de cette nouvelle génération de fourgonnettes, la K9. Celle-ci remplacera les Berlingo, Partner et Combo. PSA devrait débourser 600 millions d’euros, et les équipementiers espagnols qui gravitent autour de l’usine de Vigo, 1,2 milliard d’euros. De fait, ce site produit 8 modèles. Le site enfantera aussi un nouveau modèle tout terrain de Peugeot, lequel sera décliné en trois versions en 2020. Il est à souligner que des fabricants galiciens se sont déjà installés dans la région tangéroise pour couvrir les besoins de la production de l’usine de Renault. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page