Maroc

Produits de tabac à chauffer : Philip Morris ouvre le bal

C’est un grand jour pour la firme Philip Morris sur le marché marocain. Espérée depuis plusieurs années, la commercialisation du produit de tabac à risque réduit sans combustion, développé par le groupe mondial, reçoit son feu vert. Le prix de vente est désormais fixé et, selon le management, les préparatifs pour la vente devraient être bouclés dans quelques mois. Détails.

Quelques mois après que le produit-clé de sa stratégie d’avenir ait fait son entrée dans les duty free marocains, Philip Morris International (PMI) se frotte certainement les mains de savoir que les «Heets» ont enfin décroché leur visa d’entrée sur le marché national. Ce produit de tabac chauffé, reconnu par la FDA comme produit de tabac à «risque modifié», est vu au sein de la multinationale comme l’avenir de l’industrie du tabac. Un segment pour lequel des budgets conséquents ont été mobilisés au fil des dernières années, afin de développer le fameux Iqos, l’appareil électronique servant à chauffer le tabac contenu dans les Heets.


Commercialisation avant la fin d’année ?
Aujourd’hui, les Heets ont été homologués par la commission en charge des prix de produits de tabacs sur le marché marocain, à travers une décision du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, publiée au bulletin officiel du 2 avril. À ce propos, Jalal Ibrahimi, directeur général de Philip Morris Maroc (PMM) explique que «concrètement, l’homologation d’un produit de tabac est une autorisation pour le vendre sur le marché à un prix spécifique». Dès lors, PMM pourra bel et bien entamer les étapes de commercialisation des Heets à travers le territoire national. Justement, «suite à cette phase d’homologation, nous allons commencer le processus de planification du lancement, y compris les différentes étapes logistiques, de distribution….», détaille Ibrahimi. Il rappelle, dans la foulée, que «PMI worldwide s’est engagée à arrêter la vente des cigarettes conventionnelles, dès que possible et à mettre à la disposition des fumeurs adultes, qui continueraient à fumer, de meilleures alternatives. Le Maroc ne fera certainement pas exception». Pour ce qui est de la date exacte du lancement de la commercialisation des Heets dans les bureaux de tabacs marocains, Jalal Ibrahimi explique qu’ «étant donné que c’est une première pour un produit de tabac chauffé au Maroc, la préparation pourrait nécessiter plus de temps que dans le cas des cigarettes conventionnelles. Cependant, nous espérons finaliser ce processus avant la fin de cette année».

Sensibilisation
La catégorie du tabac chauffé étant nouvelle sur le marché marocain, la firme se trouvera certainement confrontée à plusieurs défis inédits, tels que le temps nécessaire pour communiquer sur la différence entre cette gamme et les cigarettes à combustion, l’acceptation par le fumeur… Si le développement et la commercialisation de produits de tabac sans fumée sont aujourd’hui scientifiquement fondés, PMI est consciente que ces aspects ne suffisent pas à convaincre les fumeurs adultes de basculer des cigarettes classiques vers des produits sans fumée et sans combustion. Ceci, d’autant que bon nombre de fumeurs au Maroc connaissent, certes la cigarette électronique, mais ignorent jusqu’à l’existence de l’alternative présentée par le tabac à chauffé. D’un point de vue plus global, au 31 décembre 2020, les Heets étaient disponibles à la vente sur 64 marchés de par le monde. Selon les statistiques de PMI, près de 12,7 millions d’adultes dans le monde sont déjà passés à IQOS et ont arrêté de fumer.

Accessibilité
Si le prix des Heets a été défini par la décision publiée au bulletin officiel à 35 DH, il faudra noter que le prix de l’IQOS, c’est à dire la plateforme électronique permettant la consommation de ce produit de tabac, pourrait varier entre l’équivalent de 600 à 1.600 dirhams, en fonction du modèle dont il s’agit et de la génération technologique de laquelle il relève. Ceci s’inscrit dans une politique globale du groupe qui veut que les prix des
Heets, sur n’importe quel marché du monde où ils seraient commercialisés, soient alignés sur ceux des cigarettes classiques. Les «Devices», quant à eux, sont positionnés sur des fourchettes de prix de smartphones d’entrée de gamme. L’idée, nous expliquait-on auprès du management, est pouvoir démocratiser l’accès à ce dispositif pour accompagner la lutte menée pour un «avenir sans fumée». Et, justement, comme pour toute nouvelle technologie, le coût du dispositif devrait continuer de baisser avec le temps, souffle-t-on auprès de PMM. Philip Morris Maroc assure de son engagement à mettre des produits à risque réduit à la disposition de tous les fumeurs qui, autrement, continueraient à fumer.

«Nous cherchons en permanence des solutions créatives pour les rendre accessibles à tous les fumeurs adultes, y compris ceux à faible pouvoir d’achat», confirme le management.

Il est par ailleurs utile de rappeler que PMI mène une transformation dans l’industrie du tabac en vue d’un avenir sans fumée et, à terme, remplacer les cigarettes conventionnelles par des produits sans fumée au profit des adultes qui, autrement continueraient de fumer. Grâce à des capacités multidisciplinaires de développement de produits, des installations de pointe et des fondements scientifiques, PMI vise à garantir que ses produits sans fumée répondent aux préférences des consommateurs adultes et à des exigences réglementaires rigoureuses. Le portefeuille de produits sans fumée de PMI est constitué de produits sans combustion et contenant de la nicotine. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page