Maroc

Prix de recherche en Diabète : Sanofi Maroc a tenu sa cinquième édition

Sanofi Maroc et la Smedian ont organisé le 26 novembre 2022 la cérémonie de remise des prix de la cinquième édition du Prix Sanofi de Recherche en Diabète.

Organisé sous l’égide du Ministère de la Santé et de la Protection Sociale ainsi que du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation et s’inscrivant dans le cadre de la Journée Mondiale du Diabète (célébrée le 14 novembre de chaque année), cet évènement scientifique a pour objectif de contribuer au développement de la recherche biomédicale en général et dans le diabète en particulier, au Maroc.

Depuis la création de ce prix en 2018, 134 travaux de recherche ont été soumis par des médecins chercheurs exerçant dans les centres hospitaliers universitaires, hôpitaux militaires et médecine libérale.

Dix-huit (18) sujets de recherche ont été soumis au jury de l’édition 2022. Ces travaux émanent de médecins chercheurs des CHU et hôpitaux militaires de villes : Bouarfa, Casablanca, Fès, Marrakech, Meknès, Oujda, Rabat et Tanger.

Le contenu de ces travaux de recherche a concerné des thématiques précises et en ligne avec ce fléau mondial que représente cette pathologie.  Diabète et ramadan ; diabète de l’enfant ; sensibilisation en milieu scolaire ; diabète et Covid-19 ; digitalisation de l’éducation thérapeutique et du contrôle glycémique …

Le programme scientifique de cette cérémonie s’est articulé autour de 3 panels : Prévention et prise en charge du diabète de type 1 ; Diabète au Maroc, évolution des traitements et de la Recherche & Développement ; Principaux indicateurs du Prix Sanofi Maroc de Recherche en Diabète.

Pionnier dans la recherche en diabétologie, Sanofi développe depuis des décennies un écosystème de soins holistiques dans le but d’aider les personnes atteintes de diabète à être en meilleure santé.

L’évolution des 3 travaux de recherche primés lors de l’édition 2021 du Prix Sanofi de Recherche en Diabète a également été présentée durant cette rencontre, avec des indicateurs qualitatifs et quantitatifs liés à leur implémentation.

Ainsi le travail de recherche du Professeur Imane MOTAIB (de l’Université Mohamed VI des Sciences en Santé) intitulé : “Predicting Poor Glycemic Control During Ramadan Among Non-Fasting Patients with Diabetes using Artificial Intelligence (AI) based machine learning models: The future is already here” a fait l’objet d’une publication dans la prestigieuse revue de la Federation Inrernationale du Diabète (FID), « Diabetes Research and Clinical Practice ».

Cet évènement a également été l’occasion d’insister sur l’importance de la prise en charge des enfants diabétiques ainsi que de la sensibilisation en milieu scolaire.

1,1 millions d’enfants affectés chaque année par le diabète 

Selon les estimations de la FID, le diabète de type 1 affecte chaque année, plus de 1,1 million d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes de moins de 20 ans à travers le monde.

Les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent s’injecter de l’insuline pour survivre. Cela peut être une source de stigmatisation, en particulier dans le milieu scolaire. Le manque général de connaissance et de compréhension de la maladie conduit généralement à la discrimination, ce qui peut être particulièrement difficile pour les enfants et adolescents atteints de diabète de type 1.

En plus des défis posés par le diabète de type 1, le diabète de type 2 – une maladie qui est souvent évitable et qui était jusqu’à récemment diagnostiquée principalement chez les adultes – est en augmentation chez les enfants et les adolescents en raison de modes de vie de plus en plus sédentaires.

La Fédération Internationale du Diabète (FID) et la Société Internationale pour le Diabète Pédiatrique et de l’Adolescent (ISPAD) en collaboration avec Sanofi ont créé en 2013 le projet KiDS pour répondre au besoin d’améliorer la compréhension du diabète dans les écoles.

Les objectifs ultimes de KiDS sont d’améliorer l’expérience scolaire des enfants atteints de diabète de type 1, de lutter contre la stigmatisation liée au diabète et de promouvoir des modes de vie sains pour lutter contre le diabète de type 2.

Sanofi s’engage à déployer une méthode collaborative fondée sur des coopérations avec des associations de professionnels de santé et de patients, des institutions de recherche, des leaders du secteur de la santé ainsi que d’autres secteurs d’activité. L’objectif est de faire progresser les connaissances scientifiques, promouvoir la convergence de la science et de la technologie, contribuer à l’amélioration des résultats de santé et à l’évolution des modalités de prise en charge thérapeutique du diabète.

 

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page