Maroc

Pôle social : le chef de gouvernement liste les attentes

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Saad Dine El Otmani promet que la continuité des projets sociaux sera la grande priorité durant cette étape de la mise en œuvre du chantier de la couverture sociale. En effet, une nouvelle circulaire du chef de gouvernement a insisté sur l’esprit de mobilisation qui prévaut en vue de réussir le ciblage et la diversification des sources de soutien aux couches vulnérables.

«Depuis plusieurs mois, le gouvernement a pris une série de mesures en vue d’activer le chantier de la généralisation de la couverture sociale. En raison de l’importance cruciale de ce projet et la forte adhésion qu’il nécessite de la part de tous les responsables, chacun de son poste», indique la circulaire gouvernementale.


Ce sont actuellement 100 programmes à vocation sociale qui sont activés, et qui visent à soutenir plusieurs catégories des couches vulnérables et celles vivant dans la précarité. Il faut dire que l’une des priorités de l’Exécutif à l’approche de la fin du mandat est l’achèvement du cadre légal et réglementaire favorable pour la mise en place du registre social unifié qui reste en effet une condition élémentaire pour l’amorce de la rupture attendue en matière d’identification des besoins des populations à très faibles revenus.

Le calendrier de la conception du registre social unifié avance selon le plan prévisionnel qui a été établi par les divers intervenants dans ce chantier gigantesque. En attendant l’achèvement du volet réglementaire, c’est le système d’information du registre projeté qui accapare l’attention. Il s’agit en effet de l’infrastructure uniformisée qui devra aboutir à un meilleur ciblage des citoyens.

Avant de lancer ce chantier, plusieurs réunions sont programmées en vue d’établir les critères de base devant régir le système d’information ainsi que des modalités budgétaires qui seront prévues pour l’achèvement du projet dans les délais. À souligner qu’en dépit du contexte actuel qui fait monter la pression sur l’Exécutif, ce dernier devra adapter son calendrier en fonction des mesures qui devront entrer en vigueur durant les trois prochains mois, dans l’optique de baliser le chemin devant l’apurement des données relatives aux familles éligibles au registre social unifié.

Le chantier de la couverture sociale devra aussi converger avec le dispositif légal et réglementaire pour le lancement de l’agence nationale des registres, avec une série de réglementations attendues avant la fin de cette année pour pouvoir intégrer les catégories sociales et professionnelles qui sont dans la liste d’attente. 

Younes Bennajah / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page