Maroc

Plan d’action de Casablanca : Les ONG s’en mêlent

Les problématiques sont innombrables, à Casablanca. Il faut pourtant tenir compte de celles-ci en vue de l’élaboration du plan d’action du Conseil de la ville, insistent des ONG ayant pris part à la rencontre tenue lundi 8 août, relative aux consultations portant sur ce projet.


La société civile est invitée à participer à la préparation du plan d’action du Conseil de la ville de Casablanca. Lundi 8 août, ce dernier a organisé une rencontre, durant laquelle plusieurs associations et ONG représentant la société civile à Casablanca ont été invitées à contribuer à la préparation du plan d’action du conseil pour les quatre prochaines années. «Dans le cadre de l’ouverture du Conseil de la ville sur son environnement économique et social, et conformément aux dispositions de l’article 7 du projet de décret N°2-16-301, le conseil tient à organiser des réunions de consultations dans le cadre de la préparation d’un plan d’action et ce, avec l’ensemble de ses partenaires, notamment des ONG et associations civiles», souligne Abdessamed Haiker, premier vice-président au Conseil de la ville de Casablanca.

Ces ONG et associations, engagées notamment dans le domaine de la santé, du développement humain et de l’environnement, sont ainsi appelées à soumettre leurs propositions concernant les différentes problématiques que rencontrent les Casablancais dans leur vie quotidienne. «À Casablanca, les problématiques sont nombreuses. Et on doit en tenir compte dans l’élaboration de ce projet»,  soulignent les associatifs.

Ces derniers n’y vont pas par quatre chemins. «Il n’y pas encore de feuille de route claire concernant ce plan d’action. Cela ne nous permet pas, en fait, de donner notre point de vue sur les grandes lignes de ce projet. On aurait souhaité recevoir des PV sur toutes les réunions déjà tenues par le Conseil de la ville dans le cadre de la préparation de ce plan d’action».

Notons qu’une réunion s’est tenue, il y a deux semaines, en présence du maire de la ville, Abdelaziz El Omari, des membres du bureau exécutif, des présidents de commissions permanentes, des présidents de groupes des partis au Conseil de la ville ainsi que des responsables à la wilaya pour évoquer les modalités des préparatifs de l’élaboration de ce plan d’action.

La rencontre a été marquée par la décision du maire de reporter la session extraordinaire, laquelle devait être tenue en septembre prochain pour la présentation et la validation finale de ce projet. «La session extraordinaire de septembre a été reportée à octobre prochain, vu la contrainte du timing des élections qui seront tenues en septembre», explique-t-on au bureau exécutif du conseil.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page