Maroc

Plan aquacole Imessouane-Sidi Ifni : L’enquête publique bientôt bouclée

L’appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour le plan aquacole sera lancé en septembre. Celui relatif à cette zone sera le deuxième du genre après l’appel à manifestation d’intérêt de la région Dakhla-Oued Eddahab.


C’est durant cette fin de semaine que l’enquête publique concernant l’étude d’impact sur l’environnement du projet du plan d’aménagement et de développement de l’aquaculture marine, au niveau du littoral de la région Souss-Massa, devrait être bouclée. Selon le décret n°2-04-564 du 4 novembre 2008, fixant les modalités d’organisation et de déroulement de cette démarche, relative aux projets soumis aux études d’impact sur l’environnement, l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) a ouvert cette enquête le lundi 30 mai 2016 par l’arrêté préfectoral n°30 du gouverneur de la province d’Agadir Ida-Outanane dans les communes d’Imessouane, de Tamri, de Taghazout et d’Aourir.

L’objectif est de permettre à la population locale et la société civile d’inscrire leurs observations sur les registres compilant suggestions et commentaires. Une fois l’acceptabilité environnementale du projet avérée, l’appel à manifestation d’intérêt du plan aquacole, qui s’étend d’Imessouane à Sidi Ifni, devrait être lancé en septembre pour le dépôt des dossiers en faveur des investisseurs afin de développer des projets d’aquaculture marine dans ladite région. Ce plan, qui dispose déjà d’un potentiel de production de 119.510 tonnes, est en cours de finalisation par l’ANDA.

Il est essentiellement constitué de cinq zones totalisant 5.355 ha, recensant 327 parcelles destinées à la conchyliculture, à la pisciculture et à l’algoculture. L’appel à manifestation d’intérêt relatif à cette zone sera le deuxième du genre après celui de la région Dakhla-Oued Eddahab, dont la publication des résultats est prévue pour le 22 juillet 2016. Ce plan d’aménagement, qui figure parmi les projets phares du nouveau modèle de développement pour les provinces du Sud, est constitué de 878 unités de production, s’étendant sur une superficie de plus de 6.556 ha, dans laquelle plusieurs projets aquacoles seront développés. Le montant d’investissement prévisionnel est estimé à 2,8 MMDH avec une production cible annuelle de près de 115.000 tonnes. Par ailleurs, l’offre relative au plan d’aménagement de la zone Méditerranée est également en cours de finalisation par l’ANDA. 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page