Maroc

PJD, Azami désamorce la crise à Fès

La lettre de rétractation suite à la démission déposée. (© LesEco.ma)

Tout a commencé lors de l’organisation d’une journée d’étude autour des espaces verts dans l’arrondissement de Sais, là où le président de l’arrondissement communal, Radi Selouani, deux vice-présidents, le secrétaire du conseil et quatre autres élus ont décidé de déposer leurs démissions sur le bureau de Driss Azami El Idrissi, maire de Fès.

Qui peut croire que la cause de cette démission est un déjeuner jugé trop coûteux par les membres des autres conseils présents dans ladite journée, ils sont même allés  jusqu’à dénoncer une dilapidation de deniers publics.

Ces critiques ont poussé les élus concernés à prendre cette décision extrême, justifiée selon eux par un de « Manque de confiance et climat de travail défavorable » qui s’est installé au sein de leur groupe à la commune.

Suite à des réunions intenses organisées mercredi et jeudi par le maire de la ville de Fès, 7 des 8 membres ont retiré leurs démissions à l’exclusion du président du conseil de Sais, Radi Slaouni, qui a insisté sur le fait que sa démission soit déposée individuellement.

LesEco.ma n’a pu joindre Radi Slaouni pour reprendre son point de vu quant à cette affaire.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page