Maroc

Parlement: Clash entre l’Istiqlal et l’Intérieur

Charki Drais, Ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur. (DR)

Lors d’une réunion de la Commission de l’intérieur à la Chambre des représentants, le ministre délégué auprès le ministre de l’Intérieur Cherki Drais, a présenté devant les députés, les nouvelles dispositions des lois organiques relatives aux partis politiques et à la Chambre des représentants.

Il s’agit de certains amendements concernant le seuil électoral et l’ouverture de la liste nationale des jeunes pour les femmes, après son adoption par le conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI.


Cette réunion a connu un conflit au début entre le Parti Istiqlal et Cherki Drais, quand Abdelkader Lkihel a dit que toutes les décisions du Conseil constitutionnel sont des ordres du ministère de l’Intérieur, ce que Cherki Drais a démenti.

Lkihel a déclaré également, en pleine commission, que le PAM intervient d’une manière indirecte au sein du Conseil constitutionnel et dans ses décisions. Une déclaration qui n’était pas du goût d’Abdeltif Ouahbi et Milouda Hazeb. La présidente du groupe PAM et le député PAM ont ensuite insisté sur le respect des institutions.

Ces déclarations faisaient suite à la colère exprimée par le groupe istiqlalien devant le ministre délégué de l’Intérieur, suite aux décisions du Conseil constitutionnel d’invalider l’élection de plusieurs élus istiqlaliens à la Chambre des conseillers.

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page