Maroc

Oriental : plusieurs projets agricoles pour Guercif et Taourirt

Mohamed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a procédé, en fin de semaine, à l’inauguration d’une unité de valorisation de lait dans la province de Guercif (60MDH) et au lancement des travaux de construction d’un Centre de qualification agricole à Taddarat (27 MDH).

Dans le cadre d’une visite de terrain au niveau des provinces de Guercif et Taourirt, dans la région de l’Oriental, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki, a procédé, dimanche 27 mars, à l’inauguration d’une unité de valorisation de lait, au lancement des travaux de construction d’un centre de qualification agricole, à la supervision de la mise en œuvre du programme de réduction de l’impact du déficit pluviométrique dans la province de Taourirt, l’état d’avancement du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre Lamsara, et à la visite d’une unité de valorisation des fruits et légumes.

Au niveau de la province de Guercif, Sadiki a présidé la cérémonie d’inauguration d’une unité de valorisation de production laitière qui s’inscrit dans le cadre des projets de l’agriculture solidaire de développement de la filière laitière dans la province. Réalisé avec un coût global de 60 MDH, ce projet a pour objectif de développer et renforcer le potentiel de la filière laitière aux stades de production et de valorisation, consolider l’organisation professionnelle, améliorer les revenus des éleveurs et promouvoir l’emploi au niveau de la province. D’une capacité de 30 t/jour, cette unité bénéficie à 2.689 agriculteurs organisés en 13 coopératives autour d’un GIE, et ce, au profit des communes de Houara Ouled Rahou, Saka, Lamrija, Taddart et Ras Laksar. Outre la réalisation de l’unité, quatre centres de collecte de lait ont été construits et 14 autres ont été équipés.

À noter que le cheptel laitier dans la province de Guercif s’élève à 15.000 vaches avec une production laitière moyenne de 30 t/jour. Le ministre a également lancé les travaux de construction d’un centre de qualification agricole dans la commune de Taddarat, relevant de la province de Guercif, formant aux métiers de la polyculture et de l’élevage.

D’un coût global de 27,15 MDH, il sera construit sur 5.000 m2, dont 3.800 m2 couverts, et doté d’une capacité d’accueil de 120 stagiaires. Ce projet s’inscrit dans le cadre du renforcement de la formation professionnelle agricole pour une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles, qui constitue un des objectifs de la stratégie «Génération Green 2020-2030».

À l’horizon 2030, le Centre de formation agricole de Taddart permettra de former 150 diplômés par an dans divers domaines de l’agriculture, de l’élevage, des plantes aromatiques et médicinales et de l’extraction des huiles essentielles. La formation professionnelle agricole à l’échelle de la région de l’Oriental propose une offre de formation diversifiée qui répond aux orientations de la stratégie agricole.

En effet, elle couvre les besoins des différents métiers de l’agriculture, et ce, dans quatre domaines essentiels, à savoir l’élevage, la production végétale, l’hydraulique rurale, l’irrigation et la gestion. En perspective, l’augmentation de la capacité d’accueil des instituts de formation professionnelle agricole, la diversification des filières de formation, la digitalisation de la formation professionnelle agricole et la création d’un incubateur au niveau du pôle régional pour favoriser l’auto-insertion et l’entrepreneuriat chez les jeunes.

À cet égard, 10.000 diplômés seront formés, à l’horizon 2030, par les différentes institutions de la région. Dans la zone industrielle de Taourirt, le ministre a visité une unité de valorisation des fruits et légumes spécialisée dans la surgélation et la réfrigération des produits agricoles destinés à l’export, notamment les abricots, fraises, figues et légumes.

D’un investissement de 93 MDH, l’unité est installée sur une superficie de 100.000 m2, dont 22.000 m2 couverte. Elle dispose d’une capacité de production de 240 t/j et emploie 120 personnes permanentes en plus du personnel saisonnier. Outre les agréments de l’ONSSA et de l’EACCE, l’unité dispose du certificat ISO 22000 et BRC et exporte les produits agricoles surgelés vers le marché européen.

Réduction de l’impact du déficit pluviométrique
Dans le cadre de sa visite, le ministre a pris connaissance de l’état d’avancement de la mise en œuvre du programme de réduction de l’impact du déficit pluviométrique dans la Province de Taourirt. Bénéficiant à 11 communes territoriales de la province, le programme prévoit la distribution de plus de 186.000 q d’orge subventionnée au profit des éleveurs, la distribution d’aliments composés pour les producteurs de lait, la vaccination de 450.000 têtes ovines, 200.000 têtes de caprins et 11.000 têtes de bovins, l’équipement de sept points d’eau pour l’abreuvement du cheptel, la distribution de 13 citernes tractées et 40 citernes en plastique, l’aménagement des parcours, les travaux d’aménagement hydro agricoles des PMH, ainsi que l’irrigation d’appoint de 4.210 ha d’arbres fruitiers.

Sadiki s’est également informé du programme d’aménagement hydro-agricole des périmètres de petite et moyenne hydraulique (PMH) au niveau de la province de Taourirt pour la période 2019-2021. A ce titre, 28 km de seguias ont été réhabilités et 10 ouvrages d’art ont été réalisés pour un investissement total de 10 MDH. Il a également pris connaissance de l’état d’avancement des travaux du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre irrigué Lamsara. Lequel a nécessité une enveloppe de 2,74 MDH pour la réalisation de 5.500 mètres de seguias et ouvrages d’art, et profite aux agriculteurs des communes territoriales de Ahl Oued Za, Guetitir, Mestegmer et Melg Ouidane.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page