Maroc

Opération Marhaba : Nador relié à Alméria et Barcelone

Le transporteur maritime espagnol Baleària inaugurera à l’occasion du lancement de l’opération Marhaba, sa ligne Almeria-Nador à raison de deux rotations quotidiennes au départ de chaque port.


C’est la course aux clients en ce moment auprès des compagnies maritimes opérant dans le détroit de Gibraltar. Après l’annonce de l’armateur marocain AML du renforcement de sa flotte, le lancement d’une nouvelle desserte au départ de Barcelone et à destination de Nador, le transporteur espagnol Baleària n’est pas en reste. Selon  l’armateur maritime, la ligne Almeria-Nador démarrera son activité le 20 juin à raison de deux départs quotidiens de chaque port, hormis les mardis et les jeudis où le navire de Baleària réalisera une seule navette. La traversée d’une durée de 4 heures sera effectuée à bord de Nissos Chios, un ferry d’une capacité de 1.400 personnes et 425 véhicules. Parmi ses équipements, le traversier est doté de services de restauration certifié halal, d’espaces réservés à la prière et de cabines.

Selon le groupe, ce navire est parmi les mieux appréciés de sa flotte, selon des enquêtes de satisfaction. À travers cette nouvelle desserte, ce spécialiste des connexions interinsulaires, vu que la plupart de ses dessertes sont entre les Îles Baléares et la péninsule ibérique, espère renforcer son trafic vers le royaume. De fait, cette nouvelle desserte est la troisième ligne dite internationale du groupe maritime espagnol, après celle d’Algésiras-Tanger et la récente connexion établie entre le port algérien Mostaganem et Valence. Adolfo Utor, le président du groupe espagnol avait présenté, en mars dernier, les contours de ce projet auprès des représentants et des autorités de Nador.

À cette occasion, Utor a souligné que l’objectif de cette ligne est «de rendre service aux Marocains, à leurs visiteurs et contribuer au développement économique et social de la région». De fait et selon ce qu’a indiqué la compagnie maritime dans un communiqué, le transporteur est engagé sur le plan social au profit de cette région orientale à travers Fundació Baleària, une organisation bénéfique qui mène des projets sociaux et humanitaires dans le nord du Maroc. De même, la compagnie met en avant sa préférence pour le recrutement d’un personnel marocain destiné à opérer sur les lignes desservant le royaume.

À cet effet, 14% de l’effectif du personnel est étranger, dont la moitié est d’origine marocaine, ajoute l’armateur espagnol. Après des années d’abandon suite au départ précipité de l’armateur marocain Comarit-Comanav, le port de Nador commence à reprendre des couleurs. Rappelons qu’outre ledit armateur espagnol, son concurrent italien Grandi Navi Veloci (GNV) a jeté également son dévolu sur cet établissement portuaire marocain. Son ferry, le GNV Atlas, a commencé à fendre les flots depuis le 8 juin en direction de Nador et au départ du port de Barcelone. Grâce à ces nouvelles rotations, la connexion maritime entre l’Afrique du Nord et le vieux continent a atteint un taux de couverture de 80%. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page