Maroc

Opération Marhaba : Les autorités espagnoles musclent les contrôles

Les vacanciers marocains de retour au bercail mobilisent 35 navires cette année et 15.000 agents espagnols. Pour la première fois, des scanners sont mis en place dans trois ports espagnols pour soumettre l’équipage des voitures au contrôle.

Alors que l’opération d’accueil des vacanciers marocains a bel et bien démarré côté marocain, les autorités espagnoles bouclent les derniers préparatifs à la veille du coup d’envoi de cette opération, le 15 juin. Le «Comité étatique de coordination de l’opération Traversée du détroit», l’administration espagnole, en charge de cette opération, a souligné lors de sa dernière réunion lundi, que tout est fin prêt pour accueillir les 3 millions de vacanciers marocains de retour à leur pays d’origine. Cette année, la Direction générale de la protection civile espagnole et le service des Urgences ibérique célèbrent le 30e anniversaire de l’élaboration du premier plan relatif à ce qui était dénommé auparavant «Opération de transit».


Durant cette réunion, les autorités espagnoles ont validé le plan dédié à la flotte maritime. De ce fait, les dessertes programmées prévoient une capacité de transport de 90.086 passagers et 20.353 véhicules par jour. Pour atteindre cet objectif, 35 navires seront mobilisés durant cette campagne, appartenant à 9 compagnies maritimes. Cette année encore, la menace terroriste a amené le comité espagnol à introduire des ajustements à ce plan d’accueil. De la sorte, les autorités du voisin ont annoncé que les agents ibériques procéderont à des fouilles minutieuses, au port de Tarifa, Algésiras et Sebta. Concrètement, des scanners seront installés dans lesdits ports pour passer au crible les bagages des vacanciers qui effectuent la traversée en voiture. Ceux-ci seront appelés à vider leur véhicule de tous les bagages et les passer par la suite au scanner, où ils seront méticuleusement analysés. Même les vacanciers effectuant le trajet en bus seront appelés à placer leurs bagages dans ce dispositif de sécurité, alors qu’auparavant seul leur bagage à main était soumis au contrôle. De surcroît, des inspections aléatoires seront effectuées sur les connexions desservant le port de Tanger-Med et Sebta. Ce même dispositif sera placé au port de Tarifa, pour un contrôle minutieux des voitures embarquant vers le port de Tanger-ville. Au vu de la forte affluence prévue vers la fin du mois de juillet, les autorités compétentes n’écartent pas l’entrée en vigueur du principe d’interchangeabilité des billets, et ce pour une meilleure fluidité du trafic maritime.

Les autorités espagnoles devront mobiliser environ 15.000 membres des forces de l’ordre, d’éléments de la Croix rouge, de personnel médical, de traducteurs et d’assistants sociaux. Les ports espagnols rivalisent pour attirer les voyageurs marocains. D’énormes investissements ont été consentis pour adapter l’infrastructure portuaire aux besoins de la clientèle marocaine. C’est le cas par exemple du port de Mortil (Grenade) qui a annoncé avoir déboursé 900.000 de ses fonds propres pour mieux se positionner, face au reste des rivaux. Rappelons que la fin de cette opération est fixée au 15 septembre. Durant la période des arrivées (du 15 juin au 15 août), les jours considérés de haute affluence sont: les 15, 16, 17, 22, 24, 29, 30 et 31 juillet, ainsi que le 1er et le 2 août. Quant à la phase retour, du 15 juillet au 15 septembre, les jours critiques seront situés entre le 24 et le 27 août. Les autorités espagnoles recommandent aux voyageurs d’être munis d’une réservation de billet avant d’entreprendre ce voyage, afin d’éviter de longues files d’attente.

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page